Google revient en Chine avec de nouveaux projets

vendredi 14 janvier 2011 09h19
 

SHANGHAI (Reuters) - Un an après avoir menacé de quitter la Chine, Google se prépare à reprendre son offensive sur le premier marché mondial de l'internet en misant sur l'affichage publicitaire et le secteur en pleine croissance des exportations.

Refusant de se plier aux dispositions de censure obligatoires pour pouvoir opérer en Chine, le géant de l'internet avait menacé en janvier 2010 de quitter la Chine continentale.

Il avait commencé par fermer son site Google.cn en redirigeant les internautes chinois vers son moteur non censuré de Hong Kong. A l'époque, Google soupçonnait également Pékin d'être derrière les attaques informatiques dont ses services avaient été victimes.

Avec ce retrait partiel, la part de marché de Google en Chine sur les moteurs de recherche est tombée à environ 26% en 2010 contre 30% en 2009, au profit des sociétés internet locales comme Baidu, qui détient désormais 73% de parts de marché contre 69% auparavant.

Selon les analystes, le chemin de la reconquête sera certainement difficile pour Google, mais le moteur de recherche semble disposer d'assez d'atouts pour se faire une place sur un marché évalué à plus de 400 millions d'internautes.

"Est-ce que je pense qu'ils peuvent y arriver? Oui, le marché est encore en pleine croissance, une petite part d'une grande tarte demeure un gros morceau", a déclaré T.R. Harrington, le directeur général du cabinet d'études Darwin Marketing.

Le marché chinois pour les moteurs de recherche en ligne était évalué à 11 milliards de yuans (1,27 milliard d'euros) en 2010 et devrait croître en moyenne de 50% par an au cours des quatre prochaines années, selon le cabinet d'études iResearch.

D'après Harrington, Google vise à présent les sociétés chinoises en espérant les convaincre d'investir dans la publicité via son moteur de recherche qui demeure le plus utilisé au monde et qui représente environ 50% de son chiffre d'affaires en Chine.

Avec son nouveau projet, Google fait le pari que les exportateurs chinois, qui connaissent actuellement une très forte croissance, vont vouloir conquérir des clients à l'étranger en se tournant vers ses services internationaux.   Suite...

 
<p>Un an apr&egrave;s avoir menac&eacute; de quitter la Chine, Google se pr&eacute;pare &agrave; reprendre son offensive sur le premier march&eacute; mondial de l'internet en misant sur l'affichage publicitaire et le secteur en pleine croissance des exportations. /Photo prise le 12 janvier 2011/REUTERS/Christina Hu</p>