6 janvier 2011 / 08:56 / dans 7 ans

Le réseau social LinkedIn veut entrer en Bourse en 2011

par Nadia Damouni

NEW YORK (Reuters) - LinkedIn, le réseau social destiné aux professionnels, compte effectuer son entrée en Bourse (IPO) en 2011 et a sélectionné ses souscripteurs financiers, ont déclaré à Reuters trois sources au fait du dossier.

Morgan Stanley, Bank of America et JPMorgan prendront part à l‘opération, précisent ces sources.

“Une entrée en Bourse est simplement l‘une des nombreuses tactiques que nous pouvons envisager”, a déclaré mercredi un porte-parole de LinkedIn, se refusant à tout autre commentaire.

Des sociétés internet comme LinkedIn ou Zynga, développeur de jeux vidéo à succès dédiés aux réseaux sociaux, songent à devenir cotées bien avant que Facebook, premier réseau social au monde, ne procède à son tour à une éventuelle IPO.

“Certaines de ces sociétés veulent entrer en Bourse parce qu‘elles veulent damer le pion à Facebook et d‘autres”, a indiqué une de ces sources. “Si Facebook entrait en Bourse avant LinkedIn, pensez-vous qu‘on prêterait beaucoup d‘attention à LinkedIn ? Il est possible qu‘ils veuillent devancer la bête.”

Zynga n‘a pas pu être joint dans l‘immédiat.

Peter Thiel, membre du conseil d‘administration de Facebook, avait déclaré à Reuters en septembre que le site ne devrait pas être introduit en Bourse avant la fin 2012.

Mais ce calendrier pourrait s‘accélérer.

Selon une des sources, le régulateur boursier américain enquête sur la levée par Facebook de 500 millions de dollars (380 millions d‘euros) auprès de Goldman Sachs et du groupe russe Digital Sky Technologies, et son projet de lever un milliard de dollars supplémentaires.

La Securities and Exchanges Commission (SEC) examine si Facebook a dépassé la limite de 500 actionnaires, qui oblige les sociétés non cotées à publier certaines informations sur leurs finances.

Si la SEC juge que le site de Mark Zuckerberg a franchi ce seuil, cela pourrait l‘inciter à anticiper une IPO, poursuit la source.

Facebook et Goldman Sachs n‘ont pas souhaité faire de commentaire.

Selon les sources proches du dossier, LinkedIn compte attirer les investisseurs en mettant en avant sa forte croissance. Le site revendique plus de 85 millions de membres - loin cependant des 500 millions dont se targue Facebook.

Le dépôt auprès de la SEC des informations préliminaires à une entrée en Bourse de LinkedIn pourrait prendre des mois, a dit une des sources.

“Il y a beaucoup de choses encore en chantier et qu‘ils pourraient différer ; il leur manque des chiffres ; et puis ils veulent croître un peu plus” avant de se lancer, résume une autre.

LinkedIn, qui ne publie pas de résultats financiers, tire ses revenus de la publicité et d‘abonnements à des services supplémentaires. Les sources contactées par Reuters n‘ont pas divulgué le possible montant d‘une entrée en Bourse de la société.

Les ventes de ses actions sur le marché secondaire en ligne SharesPost suggèrent néanmoins un valorisation du groupe autour de 2,2 milliards de dollars (1,7 milliard d‘euros).

Jean Décotte pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below