Technicolor lève des fonds pour rembourser de la dette

mercredi 29 décembre 2010 22h43
 

PARIS (Reuters) - Technicolor annonce mercredi le lancement d'une augmentation de capital d'environ 213 millions d'euros pour rembourser une partie de sa dette, à défaut d'avoir cédé assez rapidement les actifs qu'il a mis en vente dans le cadre de sa restructuration.

L'ex-Thomson, qui vient de traverser 18 mois de restructuration marquée par une réorganisation de ses activités et une première augmentation de capital, doit repayer ce vendredi 265 millions d'euros de dette de type "disposal proceeds notes" (DPN), normalement remboursés par des cessions d'actifs.

Technicolor a cédé en septembre sa participation dans Screenvision US pour 45 millions d'euros, mais doit aujourd'hui émettre 50 millions d'actions nouvelles à 4,255 euros par titre pour financer le solde du remboursement obligataire arrivant à échéance.

"On a dit très clairement dès le départ qu'il y avait une très forte incertitude, que ce soit du point de vue du montant ou du calendrier (de ces cessions), et que la société aurait à utiliser les autorisations de l'assemblée générale au-delà du montant des cessions", a déclaré son directeur financier, Stéphane Rougeot, lors d'une conférence téléphonique.

La cession des différentes divisions de la filiale Grass Valley, l'un des principaux actifs mis en vente par Technicolor, s'avère notamment plus longue que prévu.

Ce vendredi marque également l'arrivée à échéance d'une tranche d'obligation remboursable en actions (ORA) de 319 millions d'euros, qui se traduira par la création de 45,2 millions de nouveaux titres, a ajouté Technicolor.

Au total, le fournisseur d'équipements et de services pour le cinéma, la télévision et la publicité, va donc émettre 95,2 millions d'actions nouvelles, portant le nombre total de titres de la société à 174,9 millions d'actions au 31 décembre 2010, a précisé son directeur financier.

L'action Technicolor a clôturé mercredi en baisse de 1,55%, à 3,88 euros, dans une capitalisation boursière de 309 millions d'euros.

Elle cède 46% depuis le début de l'année, après avoir reculé de 5,3% en 2009.

Gwénaëlle Barzic et Marie Mawad, édité par Nicolas Delame

 
<p>Fr&eacute;d&eacute;ric Rose, directeur g&eacute;n&eacute;ral de Technicolor. Le groupe annonce le lancement d'une augmentation de capital d'environ 213 millions d'euros pour rembourser une partie de sa dette, &agrave; d&eacute;faut d'avoir c&eacute;d&eacute; assez rapidement les actifs qu'il a mis en vente dans le cadre de sa restructuration. /Photo prise le 1er d&eacute;cembre 2010/REUTERS/Charles Platiau</p>