Paul Allen relance sa plainte contre des géants d'internet

mercredi 29 décembre 2010 17h19
 

SEATTLE (Reuters) - Paul Allen, cofondateur de Microsoft, a renouvelé sa plainte contre plusieurs groupes dont Apple, Google et Facebook en affinant ses accusations de violation de brevets détenus par son actuelle société.

La première plainte de la société Interval Licensing, déposée en août devant une cour fédérale de Seattle, a été rejetée au motif qu'elle ne précisait pas les produits ou appareils incriminés.

Les infractions dont fait état la société de Paul Allen concernent quatre brevets qui portent principalement sur le classement et la présentation des données sur internet.

Sont notamment visés des systèmes utilisés par le site de partage de vidéos YouTube de Google, Facebook, AOL, Yahoo ou encore le service iTunes d'Apple, pour suggérer aux internautes des contenus relatifs aux informations consultées.

Les sites de location de vidéos en ligne Netflix, de ventes aux enchères eBay et des distributeurs de fournitures de bureau Office Depot et Staples sont également concernés.

Interval Licensing estime par ailleurs que certaines fonctionnalités des systèmes de messagerie instantanée Instant Messenger d'AOL et Google Talk, ainsi que des services Apple Dashboard, Gmail Notifier et Yahoo Widgets et du système d'exploitation mobile Android de Google contreviennent à ses brevets.

La société dirigée par Paul Allen réclame des dommages et intérêts et demande l'interdiction des produits utilisant les brevets en question.

Bill Rigby, Myriam Rivet pour le service français, édité par Dominique Rodriguez