Hitachi et GE à la peine dans le nucléaire aux Etats-Unis

mardi 28 décembre 2010 13h00
 

par Kentaro Hamada et Isabel Reynolds

TOKYO (Reuters) - Hitachi et son partenaire General Electric pourraient avoir du mal à atteindre leurs objectifs dans le nucléaire aux Etats-Unis, a reconnu mardi le président du conglomérat japonais.

Hiroaki Nakanishi a par ailleurs confirmé que son groupe était en discussions avec le taïwanais Hon Hai Precision Industry en vue d'un partenariat sur les écrans LCD de petite taille.

Hitachi et GE se sont associés en 2007 pour créer des coentreprises au Japon et aux Etats-Unis dans le but de profiter de la demande croissante en énergie nucléaire. Hitachi détient 80% de la coentreprise au Japon et General Electric 60% de celle aux Etats-Unis.

L'objectif des deux groupes était de décrocher des contrats de construction pour 38 centrales nucléaires avant 2030. Sur ce total, dix commandes étaient censées venir des Etats-Unis, a précisé Hiroaki Nakanishi.

"Quand nous avons créé la coentreprise, nous prévoyions une renaissance du nucléaire aux Etats-Unis, avec 30 nouvelles centrales", a-t-il rappelé.

"La situation a radicalement changé avec la découverte de gisements de gaz de schiste et les fortes fluctuations des prix du carburant. (...) Nous prévoyons désormais qu'aucune centrale nucléaire ne sera construite aux Etats-Unis dans les dix prochaines années."

DISCUSSIONS SUR HITACHI DISPLAY

Hiroaki Nakanishi a pris en avril la présidence du conglomérat Hitachi, qui regroupe quelque 900 filiales et comptait sur le nucléaire pour relancer son activité après quatre années de déficits.   Suite...

 
<p>Hitachi est en discussions avec le taiwanais Hon Hai Precision Industry en vue d'un partenariat sur les &eacute;crans LCD de petite taille, selon le pr&eacute;sident du conglom&eacute;rat japonais. /Photo prise le 27 d&eacute;cembre 2010/REUTERS/Issei Kato</p>