17 décembre 2010 / 19:32 / dans 7 ans

Projet d'OPA de 1,4 milliard d'euros sur Ingenico, Danaher cité

Marie Mawad et Blaise Robinson

PARIS (Reuters) - Ingenico a annoncé vendredi avoir reçu une offre de 1,44 milliard d‘euros en numéraire visant la totalité de son capital, sans toutefois révéler l‘identité de l‘acquéreur qui pourrait se révéler être le groupe américain Danaher.

Suspendue vendredi, la cotation du fabricant de terminaux de paiement doit reprendre lundi matin à 9h00, après la tenue d‘un conseil d‘administration du groupe, qui doit publier d‘ici là un nouveau communiqué.

Parmi les repreneurs potentiels d‘Ingenico, dont la capitalisation boursière est de 1,42 milliard d‘euros, le plus cité, notamment sur le site du quotidien Les Echos, est le conglomérat Danaher.

Parmi les autres noms circulant initialement vendredi, figuraient également ceux du groupe britannique de logiciels d‘informatique de gestion Sage et le site d‘enchères eBay.

A 28 euros par action, l‘offre représente une prime de 1,5% par rapport au dernier cours de clôture, à 27,59 euros jeudi soir.

Dans le communiqué, Ingenico souligne qu‘il ne s‘agit à ce stade que d‘une “proposition de dépôt éventuel d‘une offre publique d‘achat” et que les discussions relatives à cette proposition “pourraient ou non aboutir”.

Des analystes ont indiqué qu‘ils attendaient de connaître les détails de l‘offre, notamment l‘identité du repreneur ainsi que le projet industriel qu‘il réserve à Ingenico et la place que le management actuel occupera dans la future structure, avant de juger du prix proposé.

“Ce ne sera pas qu‘une question de prix”, résume un analyste basé à Paris.

L‘action Ingenico a gagné 6,1% au cours des deux séances précédentes, dans des volumes supérieurs aux moyennes habituelles.

Safran, qui détient 22% au capital d‘Ingenico, n‘a pas souhaité commenter l‘annonce.

Le titre a enregistré un gain de 70% depuis le début de l‘année, et de 53% en 2009.

Ingenico est le numéro un mondial des terminaux de paiement en terme de volumes, avec une part de marché estimée à 30% selon les analystes et certaines de ses activités sont jugées stratégiques, ce qui pourrait constituer un obstacle à une prise de contrôle par un groupe étranger.

Le groupe français compte parmi ses concurrents à l‘international VeriFone, dont la capitalisation boursière est de l‘ordre de 3,5 milliards de dollars (2,6 milliards d‘euros), et Hypercom, à 485 millions de dollars.

Dans le cadre de son plan stratégique 2010-2013, le groupe souhaite se diversifier dans la sécurisation des transactions, et vise désormais un marché mondial potentiel de dix milliards d‘euros, contre 2,5 milliards pour sa seule activité historique de terminaux de paiement.

Un analyste de Berenberg Bank a estimé que le groupe pouvait atteindre une croissance moyenne annuelle de 13% à l‘horizon 2013, du fait notamment de cette diversification.

Ingenico vise quant à lui 805 à 815 millions d‘euros de chiffres d‘affaires pour 2010.

Sage n‘a pas souhaité commenter ces informations. Personne n’était joignable dans l‘immédiat chez Danaher pour commenter.

Avec Juliette Rouillon, Julien Ponthus et Leila Abboud, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below