Nicolas Sarkozy évoque un projet de "Conseil du numérique"

jeudi 16 décembre 2010 17h07
 

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy a évoqué jeudi un projet de création d'un Conseil du numérique français qui pourrait être consulté pour toutes les décisions concernant le secteur.

Le chef de l'Etat a reçu à déjeuner des industriels de l'internet, dont le président fondateur d'Iliad Xavier Niel et ceux de groupes comme Vente-privée.com, Deezer ou Rentabiliweb ainsi que des blogueurs pour évoquer la situation de l'économie numérique en France.

"J'espère que ce déjeuner va déboucher sur des choses concrètes", a dit à la presse Jean-Baptiste Descroix-Vernier, président de Rentabiliweb.

De nombreux sujets, dont la loi Hadopi qui a été l'objet de sévères critiques chez les professionnels de l'internet, ont été évoqués.

"Il a écouté, il a pris des notes et il a dit qu'il était prêt à améliorer les choses", a indiqué Jean-Baptiste Descroix-Vernier à propos de Nicolas Sarkozy.

"Il a été évoqué la création d'un conseil du numérique français avec les professionnels de l'internet (...) ce serait une très bonne idée de le faire avec les professionnels. Je rappelle qu'avec Hadopi, les professionnels n'avaient pas été consultés", a-t-il encore dit.

Ce déjeuner est intervenu au lendemain de l'annonce, par le gouvernement, d'un report de six mois de l'entrée en vigueur d'une taxe de 1% sur la publicité sur internet, dite "taxe Google", prévue à l'origine le 1er janvier.

Le ministre du Budget, François Baroin, a indiqué que ce report permettrait de poursuivre les négociations avec les professionnels de l'internet, qui ont dénoncé un dispositif "fauchant les petits Français" au lieu "des géants américains".

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

 
<p>Nicolas Sarkozy a &eacute;voqu&eacute; jeudi un projet de cr&eacute;ation d'un Conseil du num&eacute;rique fran&ccedil;ais qui pourrait &ecirc;tre consult&eacute; pour toutes les d&eacute;cisions concernant le secteur. /Photo prise le 14 d&eacute;cembre 2010/REUTERS/Philippe Wojazer</p>