La nouvelle box de Free bien accueillie, triple play plus cher

mardi 14 décembre 2010 18h29
 

par Marie Mawad

PARIS (Reuters) - Free a annoncé mardi le lancement de sa nouvelle Freebox "Revolution", un appareil techniquement plus puissant au design signé Philippe Starck grâce auquel le groupe vise un retour à ses niveaux historiques de conquête d'abonnés dès le premier trimestre 2011.

Cette "box", qui sera disponible début janvier, est assortie d'une offre "triple play" - téléphone, internet et télévision - plus chère qui comprendra désormais tous les appels vers les téléphones mobiles, a ajouté le fournisseur d'accès à internet, filiale du groupe Iliad.

"En 2002, on a inventé, et il a fallu quatre ans pour qu'on soit copié. En 2006 (aussi). Si nous n'inventons pas, personne ne le fera", a déclaré Xavier Niel, le président et fondateur d'Iliad, lors d'une conférence de presse.

L'appareil, dont le design a été confié à Philippe Starck, intègre un lecteur Blu-Ray, un disque dur de 250 gigaoctets, une nouvelle interface et des jeux vidéo.

Le lancement de ce nouveau boîtier, de sixième génération ou "V6", constitue un enjeu majeur pour Free, qui fera ses débuts dans la téléphonie mobile en 2012 mais qui doit d'ici là démontrer qu'il peut relancer sa dynamique commerciale après avoir accusé un coup de frein ces derniers mois.

Le groupe vise, grâce notamment à la "V6", le redressement de sa part de conquête d'abonnés à ses niveaux historiques dès le premier trimestre 2011, soit entre 20% et 25%, a indiqué son directeur financier Thomas Reynaud, en marge de la conférence.

Face aux offres multiservices de France Télécom, SFR, ou Bouygues Telecom, qui incluent le mobile, Free a pris le pari d'offrir les appels vers les mobiles dans son nouveau "triple play".

"On commence à entrer dans le mobile avec cette offre", a déclaré Thomas Reynaud, également en marge de la conférence.   Suite...

 
<p>Xavier Niel, PDG et fondateur du groupe Iliad, maison-m&egrave;re de Free. Le fournisseur d'acc&egrave;s &agrave; internet a pr&eacute;sent&eacute; sa nouvelle Freebox "Revolution", dont le design a &eacute;t&eacute; confi&eacute; &agrave; Philippe Starck et qui int&egrave;gre un processeur d'Intel ainsi qu'un lecteur Blue-Ray. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen</p>