L'UE condamne un réseau d'entente sur les prix des écrans LCD

mercredi 8 décembre 2010 13h43
 

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a condamné mercredi cinq entreprises, dont LG Display et Chi Mei Optoelectronics, à une amende totale de 649 millions d'euros pour entente sur les prix des écrans utilisés dans des appareils d'électronique grand public.

Les cinq entreprises avaient été épinglées en juillet 2009 par la CE. D'autres autorités de régulation de par le monde ont également enquêté sur ce secteur.

Chi Mei, qui fait désormais partie de Chi Mei Onnolux, premier constructeur taïwanais d'écrans LCD, devra s'acquitter de la plus lourde amende: 300 millions d'euros.

Le groupe avait déjà dû débourser 220 millions de dollars l'an dernier aux Etats-Unis pour manipulation des prix.

LG Display, numéro deux mondial des écrans LCD, AU Optronics, Chunghwa Picture Tubes et HannStar Display ont également été condamnés.

Le leader mondial du secteur, Samsung Electronics a échappé à l'amende pour avoir alerté la Commission européenne de l'existence du cartel.

Foo Yun Chee, Gregory Schwartz pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
<p>La Commission europ&eacute;enne a condamn&eacute; mercredi cinq entreprises, dont LG Display et Chi Mei Optoelectronics, &agrave; une amende totale de 649 millions d'euros pour entente sur les prix des &eacute;crans utilis&eacute;s dans des appareils d'&eacute;lectronique grand public. /Photo d'archives/REUTERS/Yves Herman</p>