Le piratage de Google piloté depuis Pékin, selon WikiLeaks

dimanche 5 décembre 2010 10h38
 

NEW YORK (Reuters) - Le piratage informatique de Google qui avait conduit le moteur de recherche à interrompre brièvement ses activités en Chine avait été orchestré par deux membres du bureau politique du PC chinois, selon des télégrammes diplomatiques américains divulgués par WikiLeaks et cités samedi par le New York Times.

Citant ces câbles diplomatiques, le journal écrit que la Chine a lancé à plusieurs reprises des attaques informatiques, souvent couronnées de succès, contre le gouvernement américain, des entreprises privées américaines et des alliés occidentaux de Washington à partir de 2002.

Google a fermé ses services basés en Chine en mars, deux mois après avoir déclaré qu'il cesserait de censurer les résultats des recherches effectuées par des internautes chinois. Son contentieux avec Pékin a pu être résolu en juillet.

Selon un télégramme diplomatique américain datant de cette année, "Un contact bien placé affirme que le gouvernement chinois a coordonné les récentes intrusions dans les systèmes de Google. D'après notre contact, ces opérations ont été pilotées au niveau du comité permanent du bureau politique".

Le journal ajoute que, toujours d'après ce télégramme, le contact indiquait que les piratages visant Google "étaient coordonnés (...) sous la supervision de deux membres du bureau politique du Parti communiste: Li Changchun et Zhou Yongkang". Zhou est présenté comme le plus haut responsable chinois en matière de sécurité.

Chris Michaud, Eric Faye pour le service français