December 1, 2010 / 11:56 AM / in 7 years

Technicolor tourne la page de sa restructuration

6 MINUTES DE LECTURE

<p>Fr&eacute;d&eacute;ric Rose, directeur g&eacute;n&eacute;ral de Technicolor. Le groupe estime avoir tourn&eacute; la page de sa restructuration financi&egrave;re et se fixe pour priorit&eacute; d'am&eacute;liorer son r&eacute;sultat op&eacute;rationnel et de g&eacute;n&eacute;rer de la tr&eacute;sorerie en 2011 et au-del&agrave; en misant sur l'innovation. /Photo prise le 1er d&eacute;cembre 2010/Charles Platiau</p>

par Gwénaelle Barzic et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Technicolor estime avoir tourné la page de sa restructuration financière et se fixe pour priorité d'améliorer son résultat opérationnel et de générer de la trésorerie en 2011 et au-delà en misant sur l'innovation.

L'ex-Thomson, qui vient de traverser 18 mois de restructuration marquée par une réorganisation de ses activités et une augmentation de capital, espère dégager un flux de trésorerie positif en 2010, en excluant les charges exceptionnelles.

"La restructuration est complètement terminée. Un nouveau groupe est né cette année de cette restructuration", a déclaré mercredi son directeur général Frédéric Rose, lors du sommet mondial des médias organisé par Reuters.

"Si on exclut les éléments exceptionnels liés à la restructuration, d'un point de vue opérationnel, notre objectif en 2010 est clairement de générer du cash", a ajouté le directeur général, arrivé à la tête du groupe il y a un peu plus de deux ans.

Après un premier semestre marqué par une contraction de son chiffre d'affaires, le fournisseur d'équipements et de services pour le cinéma, la télévision et la publicité a renoué avec une croissance positive au troisième trimestre dans l'ensemble de ses divisions.

Le groupe, qui est également l'un des leaders mondiaux de la fabrication de décodeurs et de "box", a dit tabler pour le quatrième trimestre sur une progression de ses revenus par rapport à l'an dernier.

"Je m'attends à ce que nous continuions de générer du cash au quatrième trimestre, ce qui est notre priorité cette année", a déclaré Frédéric Rose.

"La priorité en 2011 sera toujours la croissance de l'activité dans des segments où nous pouvons générer du profit et du cash."

Technicolor, qui est sorti en février d'une procédure de sauvegarde ouverte pour conclure un plan de réduction de 45% de sa dette, a réalisé aujourd'hui 75% des cessions d'actifs prévues, ses effectifs étant passés de 23.000 à 17.000, a-t-il précisé.

Bilan Assaini Et "Solide"

En dépit d'un bilan désormais "solide", Technicolor n'a pas de projet d'acquisition dans l'immédiat, a indiqué Frédéric Rose, qui a astreint le groupe au régime sec depuis deux ans après des acquisitions en série au cours de la décennie précédente.

"Je n'ai pas de projet d'acquisition mais je reste à l'écoute. Pour l'instant, je n'ai rien entendu qui m'a vraiment emballé", a-t-il dit.

Le groupe, qui consacre environ 150 millions d'euros à la recherche et développement, souhaite se concentrer sur l'innovation et sur la conception en interne de nouvelles technologies innovantes, notamment dans le domaine du traitement de l'image.

Frédéric Rose a annoncé que Technicolor ouvrirait prochainement un cinquième centre de recherche et développement, qui sera situé à Palo Alto, en Californie, en partenariat avec l'université de Stanford.

Pour le directeur général de Technicolor, l'enjeu des prochaines années sera de permettre à des utilisateurs submergés par la multiplication de l'offre de contenus d'avoir accès de la manière la plus rapide et la plus simple possibles aux programmes qui les intéressent, quels que soient les supports qu'ils utilisent : tablettes, ordinateurs, téléphones portables.

EXPÉRIENCE UTILISATEUR ET MÉTA-DONNÉES

Le groupe a donc augmenté ses investissements ces derniers mois dans les innovations permettant d'améliorer l'expérience utilisateurs mais également dans les "méta-données" qui permettent par exemple d'incorporer directement dans un film des informations sur le lieu du tournage, les thèmes évoqués, le réalisateur....

"Mon rêve est que les gens allumeront leur télévision et pourront trouver en trois ou quatre clics ce qu'ils cherchent", a expliqué Frédéric Rose. "Aujourd'hui, nous passons beaucoup de temps à nous concentrer sur le matériel dans l'idée de contrôler le consommateur. Mais je pense que ce n'est pas la question. La question est de savoir qui pourra offrir l'expérience la plus agréable au consommateur."

Les initiatives se multiplient, que ce soit chez les fabricants de matériel, les opérateurs télécoms ou les créateurs de contenus, mais il reste difficile de prédire aujourd'hui quelle sera la réponse idéale, a reconnu Frédéric Rose, selon lequel le vainqueur de cette "quête du Graal" devrait être au final le consommateur.

Avec Marie Mawad, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below