SAP condamné à verser 1,3 milliard de dollars à Oracle

mercredi 24 novembre 2010 00h21
 

OAKLAND, Californie (Reuters) - SAP devra payer à Oracle 1,3 milliard de dollars de dommages et intérêts pour vol de propriété intellectuelle, a déclaré mardi un jury fédéral au terme d'un procès haut en couleurs qui a tenu la Silicon Valley en haleine.

Le verdict en a ému plus d'un dans un tribunal plein à craquer, tandis que l'équipe de juristes d'Oracle se répandait en embrassades et poignées de main.

Les dommages surpassent ce qu'avait prévu SAP - qui avait chiffré à 40 millions de dollars au maximum son risque - mais Oracle de son côté avait réclamé au moins 1,65 milliard de dollars.

SAP s'est dit déçu par ce verdict et se réserve le droit de faire appel si nécessaire.

Le leader européen des logiciels avait admis que sa filiale TomorrowNow avait indûment téléchargé des millions de fichiers Oracle.

SAP et Oracle dominent le segment des logiciels professionnels qui permettent aux entreprises d'assurer une gestion plus efficace.

Plusieurs personnalités se sont présenté à la barre durant ce procès de trois jours, dont le directeur général d'Oracle Larry Ellison et le co-président du directoire de SAP Bill Dermott.

Ce dernier avait présenté ses excuses à Oracle pour les agissements de TomorrowNow, une entreprise que le groupe allemand a fermée en 2008 après l'avoir rachetée en 2005.

Dan Levine, Edwin Chan et Steve Orlofsky, Wilfrid Exbrayat pour le service français

 
<p>SAP devra payer &agrave; Oracle 1,3 milliard de dollars de dommages et int&eacute;r&ecirc;ts pour vol de propri&eacute;t&eacute; intellectuelle, a d&eacute;clar&eacute; mardi un jury f&eacute;d&eacute;ral au terme d'un proc&egrave;s haut en couleurs qui a tenu la Silicon Valley en haleine. /Photo prise le 28 f&eacute;vrier 2010/REUTERS/Thomas Peter</p>