Le virus Stuxnet viserait le nucléaire iranien

mardi 16 novembre 2010 16h20
 

par William Maclean,

LONDRES (Reuters) - Une nouvelle étude portant sur le virus informatique Stuxnet alimente la thèse selon laquelle ce logiciel malveillant aurait été créé pour saboter le programme nucléaire iranien, rapportent des experts.

Stuxnet, un virus d'origine inconnue qui s'attaque à des automates de commandes industriels, est décrit par certains experts comme étant le premier cyber-missile.

Le virus, qui s'en prend à des programmes de gestion industrielle, a été identifié en juillet par la compagnie allemande Siemens, mais l'incertitude demeure concernant son origine et ses cibles.

Certains experts estiment que l'existence de problèmes techniques inexpliqués dans le programme nucléaire iranien, qui ont réduit le nombre de centrifugeuses en fonctionnement dans le pays, relève d'une tentative de sabotage.

Selon des sources proches des services de sécurité et des diplomates, les gouvernements occidentaux et Israël considèrent le sabotage comme l'unique moyen de ralentir le programme nucléaire iranien.

Une nouvelle étude, réalisée par l'éditeur de logiciels de sécurité Symantec, contient des éléments qui appuient la thèse d'un sabotage, Stuxnet pouvant dérégler le pilotage de certaines fonctions industrielles et agir sur les convertisseurs de fréquence qui déterminent la fréquence du moteur.

Plus la fréquence est élevée, plus grande est la vitesse du moteur. Stuxnet "sabote" les systèmes de contrôle, dit le chercheur de Symantec, Eric Chien, dans un article publié sur internet. "Nous avons trouvé une pièce majeure du puzzle", ajoute-t-il.

TRÈS SIGNIFICATIF   Suite...