Logiciels et services devraient croître de 3% en 2011

mardi 9 novembre 2010 13h10
 

PARIS (Reuters) - La reprise amorcée dans le secteur de l'édition de logiciels, du conseil et des services informatiques devrait se consolider l'an prochain avec une croissance attendue à 3% en France, a annoncé mardi Syntec Informatique.

Le syndicat professionnel, désormais rebaptisé Syntec Numérique, a confirmé sa prévision d'une croissance de 1% des entreprises du secteur en 2010 après une année 2009 difficile marquée par une contraction de l'activité.

La reprise devrait se renforcer l'an prochain grâce à la locomotive du secteur de l'énergie, déjà moteur de l'activité en 2010, à la remontée des investissements dans la banque et l'assurance et le retour des entreprises de télécoms.

Le secteur public devrait en revanche être en retrait par rapport à 2010, d'importants investissements ayant été réalisés au cours des deux dernières années, a précisé Eric Tirlemont, co-président de la commission marchés-tendances.

Le secteur, qui est l'un des premiers employeurs de cadres en France, devrait renouer avec les créations nettes d'emplois cette année après une année 2009 marquée par 5.000 destructions d'emplois.

Le syndicat professionnel, qui réalise deux fois par an une étude de conjoncture, table sur 35.000 recrutements cette année, ce qui devrait se traduire par entre 3.000 et 5.000 créations nettes d'emplois.

Lors de la présentation des résultats de l'étude, le président de Syntec Numérique Guy Mamou-Mani a insisté sur la nécessité de développer davantage l'usage des nouvelles technologies.

La France, a-t-il souligné, est un des pays en Europe qui dispose des meilleures infrastructures, notamment en termes de couverture haut débit, mais qui arrive seulement en milieu de peloton pour ce qui est de l'utilisation d'internet par les entreprises et les particuliers.

Syntec numérique, qui fédère les SSII, les éditeurs de logiciels et les sociétés de conseil en technologie, revendique plus d'un millier d'entreprises adhérentes, représentant 80% du chiffre d'affaires du secteur.

Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot