La rentabilité d'Alcatel au 3e trimestre déçoit

jeudi 4 novembre 2010 15h10
 

par Marie Mawad et Tarmo Virki

PARIS/HELSINKI (Reuters) - Alcatel-Lucent a déclaré jeudi avoir renoué avec la croissance après neuf trimestres d'affilée de recul de ses ventes, mais cette progression ne s'est pas traduite dans la marge du groupe, dont la rentabilité d'exploitation au troisième trimestre a déçu.

L'équipementier télécoms, qui a confirmé ses objectifs pour 2010 en indiquant tabler sur un quatrième trimestre "très solide", a toutefois précisé que son free cash flow ne serait pas proche de l'équilibre à la fin 2010, contrairement à ce qu'il avait précédemment annoncé.

"Ce qui va déterminer la solidité de notre génération de cash flow au quatrième trimestre, c'est la vitesse avec laquelle nous pourrons réduire nos stocks. Mais même si on parvient à les réduire drastiquement, nous n'en collecterons (les rentrées d'argent conséquentes) qu'au premier trimestre 2011", a expliqué le directeur financier Paul Tufano, lors d'une conférence de presse.

"Je pense donc que le free cash flow pour l'année ne sera pas autour de l'équilibre, comme nous l'avions évoqué précédemment", a-t-il poursuivi.

Alcatel a augmenté ses stocks ces derniers mois pour répondre à un problème de pénurie de composants qui a affecté ses ventes, ainsi que celles de ses concurrents, au premier semestre. En constituant des stocks, le groupe a amputé sa trésorerie, enregistrant une dette nette de 190 millions d'euros à fin septembre.

"EFFET DE LEVIER RATÉ"

Alcatel a publié un chiffre d'affaires trimestriel de 4.074 millions d'euros, en progression de 10,5%, mais, à 61 millions d'euros, son résultat d'exploitation ajusté s'est inscrit en dessous des attentes.

Le consensus réalisé par la rédaction de Reuters attendait des ventes de 3.864 millions d'euros et un résultat d'exploitation ajusté de 95 millions.   Suite...

 
<p>Alcatel-Lucent affiche une croissance plus forte qu'attendu de ses ventes au troisi&egrave;me trimestre, rompant ainsi avec neuf trimestres d'affil&eacute;e de recul, mais sa marge d'exploitation s'inscrit en dessous des attentes. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>