27 octobre 2010 / 14:00 / il y a 7 ans

Juniper Networks pense faire mieux que le marché en 2011

par Marie Mawad et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Juniper Networks estime que les dépenses d'investissement des opérateurs télécoms dans leurs réseaux devraient se stabiliser en 2011-2012 par rapport à 2010, mais estime pouvoir croître plus vite que le marché, a déclaré mercredi Stefan Dyckerhoff, son vice-président en charge des produits d'infrastructure.

Dans un entretien à Reuters, en marge du Broadband World Forum, il a précisé que Juniper, qui fabrique essentiellement des routeurs, comptait sur son positionnement dans les technologies de réseau haut de gamme pour dépasser les 15% de croissance qu'il anticipe en 2011 pour son marché.

"Nos clients opérateurs ont commencé à réfléchir beaucoup plus à l'avenir, aux cinq à dix prochaines années. Pendant la crise, la question était de savoir comment éviter de dépenser un dollar supplémentaire. Aujourd'hui, ils pensent à plus long terme. C'est un signal de reprise", a-t-il expliqué.

Sauf nouvelle dégradation de la conjoncture économique, le comportement des opérateurs en terme de dépenses devrait se maintenir dans cette ligne, a-t-il ajouté.

"Nous nous attendons à ce que leurs dépenses en capex soient à peu près stables, peut-être légèrement en hausse ou légèrement en baisse. Nous voyons néanmoins croître le marché (...) Nous gagnons des parts de marché."

PAS DE RAPPROCHEMENT EN VUE

Souvent cité par les analystes comme cible potentielle, Juniper s'est dit satisfait de sa stratégie de "pure-player" et de ses partenariats avec Nokia-Siemens Networks et Ericsson, ainsi qu'avec les groupes informatiques IBM et Dell, mais a exclu tout projet de rapprochement.

"Notre capitalisation boursière est d'environ 16,5 milliards de dollars, donc il serait difficile de dire que Juniper est une cible pas chère. C'est parce que nous avons dégagé des profits et de la croissance", a détaillé le dirigeant, en réponse à une question sur une éventuelle reprise par un concurrent.

"Si une entreprise peine à générer des profits et de la croissance, dans l'environnement actuel, elle est amenée à réfléchir à ces possibilités. Mais nous n'avons ni l'une ni l'autre de ces difficultés. Nous avons une croissance de l'ordre de 20% et nous sommes très profitables. Il y a peu d'incitation pour nous ou nos partenaires à modifier la configuration actuelle."

Juniper a pour principal concurrent l'américain Cisco.

Stefan Dyckerhoff a néanmoins estimé que la consolidation devrait se poursuivre parmi les grands équipementiers dont les activités sont diversifiées, comme Nokia-Siemens Networks, le franco-américain Alcatel-Lucent, le suédois Ericsson ou les chinois Huawei et ZTE.

"Je pense qu'il y aura davantage de consolidation, surtout parmi les acteurs ayant des technologies de générations précédentes et qui visent à augmenter leur taille pour générer des économies d'échelle", a-t-il expliqué.

Edité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below