27 octobre 2010 / 11:05 / il y a 7 ans

Les USA tireront le marché en 2011, dit Nokia-Siemens Networks

<p>Nokia-Siemens Networks table sur la poursuite d'une reprise "sobre" et "solide" sur le march&eacute; des &eacute;quipements t&eacute;l&eacute;coms en 2011, qui sera de nouveau tir&eacute;e par les Etats-Unis, selon Bosco Novak, son directeur commercial. /Photo d'archives/Michaela Rehle</p>

par Marie Mawad et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Nokia-Siemens Networks table sur la poursuite d'une reprise "solide mais sans excès" du marché des équipements télécoms en 2011, à nouveau tirée par les Etats-Unis, a déclaré mercredi Bosco Novak, son directeur commercial.

Dans un entretien à Reuters, en marge du Broadband World Forum à Paris, le dirigeant de la coentreprise entre Nokia et Siemens a précisé ne pas s'attendre à une rupture de tendance dans les dépenses d'investissement des opérateurs télécoms par rapport à l'année 2010.

"Les opérateurs dépensent de façon raisonnée. On ne voit aucun d'entre eux dire qu'il dépensera beaucoup plus, mais on ne voit personne non plus dire qu'il coupera tout", a expliqué Bosco Novak.

"Comparé à il y a un an, il y a plus de confiance et de stabilité (...) Il y a une reprise solide mais sans excès", a-t-il ajouté.

Prié de dire si le marché américain resterait le principal moteur des ventes en 2011, le dirigeant a répondu : "Oui".

"Je ne vois aucune autre région qui pourrait jouer ce rôle à la place des Etats-Unis. La demande sur le marché américain est tirée par les 'smartphones', devenus incontournables pour le consommateur de classe moyenne."

Dans le même secteur, le groupe franco-américain Alcatel-Lucent, qui publiera ses résultats trimestriels le 4 novembre, a vu ses ventes du premier semestre portées par la forte croissance du marché américain.

L'Amérique du Nord était le plus petit marché pour NSN en 2009, mais le groupe a bouclé en juillet le rachat des activités d'équipements de réseaux de l'américain Motorola pour 1,2 milliard de dollars afin de se renforcer sur ce marché.

Le groupe estime pouvoir tirer les fruits de cette acquisition dès son intégration, qui attend encore le feu vert des autorités de régulation.

"Les Etats-Unis seront plus importants pour nous dès lors que nous aurons intégré les activités rachetées à Motorola. (...) Elles sont rentables et cette rentabilité va avoir un impact favorable immédiat sur nos comptes", a expliqué Bosco Novak.

Il a dit attendre une poursuite de la consolidation parmi les grands acteurs du secteur, sans plus de précision.

Edité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below