Wipro annonce un bénéfice inférieur aux attentes

vendredi 22 octobre 2010 09h58
 

BANGALORE (Reuters) - Wipro, numéro trois indien des services informatiques, a fait état vendredi d'une hausse moins marquée que prévu de son bénéfice du deuxième trimestre, sous le coup d'une progression des salaires et d'une volatilité du cours de change de la roupie indienne.

Malgré l'expression d'un optimisme pour le court terme en matière d'évolution de chiffre d'affaires, le titre du groupe chutait de 4,84% à la Bourse de Bombay alors que l'indice BSE avançait de 0,1%.

Le contraste est saisissant avec Tata Consultancy Services (TCS), la plus importante des SSII indiennes, dont l'action bondit de plus de 5% après avoir annoncé la veille un bénéfice du deuxième trimestre meilleur que prévu.

Comme Wipro, Tata Consulting Services avait souligné que la volatilité sur le marché des changes constituait un risque pour le secteur des services informatiques du pays, qui pèse quelque 60 milliards de dollars.

Wipro, TCS ou encore Infosys se sont très fortement développées au cours de la décennie écoulée à la faveur de la tendance de grands groupes internationaux à externaliser un nombre toujours plus croissant de prestations.

Les grands acteurs indiens du secteur génèrent ainsi plus de la moitié de leurs revenus en dollars tout en ayant des coûts en roupies. La devise indienne s'est appréciée de quelque 6% par rapport au billet vert depuis le début du mois de septembre.

Wipro, qui compte parmi ses clients Citigroup, Cisco ou encore Crédit suisse, a dégagé un bénéfice de 12,85 milliards de roupies (208 millions d'euros) sur le deuxième trimestre, contre 11,71 milliards il y a un an et 13,42 milliards attendus par les analystes financiers.

"Alors que l'environnement macro-économique reste incertain, il y a toutefois davantage de confiance dans les perspectives", a déclaré Azim Premji, président de Wipro.

La semaine dernière, Infosys Technologies avait annoncé des résultats supérieurs aux attentes et relevé son objectif de chiffre d'affaires annuel, tout en mettant également en garde contre le risque de changes.

Bharghavi Nagaraju, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
<p>Wipro, num&eacute;ro trois indien des services informatiques, a fait &eacute;tat vendredi d'une hausse moins marqu&eacute;e que pr&eacute;vu de son b&eacute;n&eacute;fice du deuxi&egrave;me trimestre, sous le coup d'une progression des salaires et d'une volatilit&eacute; du cours de change de la roupie indienne. /Photo d'archives/REUTERS/Punit Paranjpe</p>