Gemalto en ligne avec son plan, livre un CA trimestriel solide

jeudi 21 octobre 2010 16h48
 

PARIS (Reuters) - Gemalto s'est déclaré jeudi "en ligne" avec ses attentes de résultats pour l'année et à l'horizon 2013, après avoir fait état au troisième trimestre d'une hausse de ses ventes supérieure aux attentes, tirée par l'ensemble de ses principales divisions.

Son directeur général, Olivier Piou, a réitéré lors d'une conférence téléphonique se sentir "à l'aise" avec l'estimation d'environ 200 millions d'euros de résultat opérationnel avancée par des analystes pour l'exercice en cours et être "en bonne voie" pour dégager des ventes d'un milliard d'euros sur l'ensemble du second semestre.

"Le consensus est toujours aux alentours de la fourchette que nous avons", a-t-il expliqué, en réponse à une question au sujet d'un résultat opérationnel vu par des analystes à 194 millions d'euros en 2010.

"Nous n'avons pas de boule de cristal en ce qui concerne les ventes de nouveaux appareils mobiles, comme les tablettes, pendant les fêtes de Noël. Mais pour les autres divisions, nous avons une bonne visibilité", a-t-il ajouté.

Le fabricant de cartes à puces a par la même occasion confirmé viser un résultat opérationnel de 300 millions d'euros en 2013.

A 16h30, l'action s'adjugeait 7,7% à 32,47 euros, à son plus haut niveau depuis le 17 juin.

A ce niveau de cours, l'action Gemalto gagne 6,4% depuis le début de 2010, après avoir bondi de 70% l'année précédente. L'indice sectoriel des valeurs technologiques gagne quant à lui 10% depuis le début de l'année.

Un analyste basé à Paris a estimé que l'accélération de la croissance constatée au troisième trimestre devrait bénéficier à l'action, d'autant qu'il juge la valorisation du titre raisonnable.

Gemalto a enregistré une croissance de son chiffre d'affaires trimestriel de 25%, à 500 millions d'euros, bénéficiant également de l'intégration de Cinterion, sa dernière acquisition dans le segment de la communication entre machines.   Suite...

 
<p>Le fabricant de cartes &agrave; puces Gemalto enregistre une croissance de son chiffre d'affaires trimestriel de 25%, &agrave; 500 millions d'euros, b&eacute;n&eacute;ficiant &eacute;galement de l'int&eacute;gration de Cinterion, sa derni&egrave;re acquisition dans le segment de la communication entre machines. /Photo d'archives/REUTERS</p>