Mise à jour de sécurité record pour Microsoft

mercredi 13 octobre 2010 12h35
 

par Jim Finkle

BOSTON (Reuters) - Microsoft a publié mardi la mise à jour de sécurité la plus importante de son histoire, pour corriger des failles de Windows et d'Internet Explorer susceptibles d'être exploitées par des pirates informatiques pour prendre le contrôle d'un ordinateur.

Les 16 correctifs sont destinés à résoudre 49 failles de sécurité et quatre d'entre elles ont été qualifiées de "critiques" , soit le niveau le plus élevé du classement.

Le géant informatique a engagé les utilisateurs de ses produits à télécharger immédiatement ces mises à jour de sécurité afin de se protéger d'attaques potentielles contre son système d'exploitation Windows.

D'autres vulnérabilités moins graves de Windows seront corrigées grâce à ces mises à jour, ainsi que des failles de sécurité dans sa suite bureautique Office, dans son navigateur Internet Explorer et dans son logiciel Microsoft Server, utilisé par les entreprises.

Une partie de ces correctifs visent à résoudre les failles exploitées par le virus Stuxnet, qui aurait notamment infecté le système informatique de la centrale nucléaire iranienne de Bushehr.

Avec ce nouvel arsenal, la firme de Redmond dit avoir corrigé trois sur quatre des faiblesses potentiellement exploitables par le virus Stuxnet.

Le précédent record de failles de sécurité résolues par une seule mise à jour a été établi en octobre 2009, avec 34 corrections. Il a ensuite été égalé cet été, en juin et en août.

La nécessité de mettre à jour constamment les systèmes de sécurité des ordinateurs est un processus chronophage pour les entreprises, qui doivent procéder à des tests avant de déployer les correctifs afin de s'assurer de leur compatibilité avec les logiciels qu'elles utilisent.

Myriam Rivet pour le service français, édité par Danielle Rouquié

 
<p>Microsoft a publi&eacute; mardi la mise &agrave; jour de s&eacute;curit&eacute; la plus importante de son histoire, pour corriger des failles de Windows et d'Internet Explorer susceptibles d'&ecirc;tre exploit&eacute;es par des pirates informatiques pour prendre le contr&ocirc;le d'un ordinateur. /Photo d'archives/REUTERS</p>