Google veut contribuer au développement de l'éolien off shore

mercredi 13 octobre 2010 00h02
 

BOSTON (Reuters) - Google a promis mardi de contribuer au financement d'une ligne électrique qui doit relier une future ferme éolienne au large de la cote est des Etats-Unis au réseau américain.

Une douzaine de projets éoliens ont été présentés pour la côte est mais aucun n'a encore été mis en oeuvre. Le géant informatique s'était déjà aventuré hors de son terrain de prédilection en investissant dans l'énergie solaire et dans un projet de voiture sans conducteur.

Le japonais Marubeni et l'investisseur new-yorkais Good Energies contribueront également au financement de cette ligne sous-marine de 563 km dont la pose pourrait être confiée à Trans-Elect. Ces contributions pourraient aider les promoteurs de projets éoliens off shore à relever le défi des coûts.

"Cela fera office de super autoroute pour l'énergie propre et de rampe de lancement pour les fermes éoliennes avec la possibilité de l'étendre intelligemment. Nous pouvons contribuer au démarrage d'une activité qui peut créer des milliers d'emplois", a déclaré Rick Needham, directeur des activités "vertes" de Google, lors d'une conférence de presse à Washington.

Les firmes engagées dans le projet parlent d'une mise initiale de plusieurs dizaines de millions de dollars mais se refusent en préciser le montant. Trans-Elect table de son côté sur un coût de 1,8 milliards de dollars pour la première tranche des travaux, qui devraient débuter en 2013.

Scott Malone, Jean-Philippe Lefief pour le service français

 
<p>Google a promis mardi de contribuer au financement d'une ligne &eacute;lectrique qui doit relier une future ferme &eacute;olienne au large de la cote est des Etats-Unis au r&eacute;seau am&eacute;ricain. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith</p>