Le débat entre les Etats et RIM n'inquiéterait pas les clients

mardi 12 octobre 2010 18h31
 

par Marie Mawad et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Les débats entre Research in Motion et certains Etats au sujet d'un accès aux données privées qui s'échangent entre utilisateurs du Blackberry n'ont pas inquiété les clients du segment entreprise du groupe, a déclaré mardi à Reuters l'un de ses dirigeants.

Interrogé sur d'éventuelles conséquences sur son activité des pourparlers que le groupe canadien a eu récemment, selon plusieurs sources, avec des gouvernements, dont en Inde, au sujet d'un accès aux courriels et autres messages, Tom Goguen a répondu que ses clients n'étaient pas préoccupés.

"La seule chose que les entreprises nous ont demandé c'est de clarifier (...) comment notre technologie fonctionne. La seule chose qu'ils nous demandent de faire c'est de gérer les préoccupations des gouvernements. Nous discutons avec plusieurs pays", a-t-il précisé.

Le segment entreprise, qui est historiquement le coeur de cible du Blackberry, compte encore pour environ la moitié de la clientèle de son concepteur, Research in Motion.

"Il y a quelques mois j'étais à New York avec un bon nombre de responsables des technologies et ce n'est pas ce sur quoi ils m'interrogeaient", a ajouté Tom Goguen.

"Ils me demandent plutôt (...) de les aider à sécuriser les données de leur entreprise", a-t-il expliqué, évoquant notamment l'usage à la fois professionnel et personnel que des employés font d'un même téléphone.

Le groupe canadien s'est diversifié ces dernières années en faisant la promotion de ses produits auprès du grand public.

Research in Motion a lancé en août dernier son modèle le plus récent, le Torch, censé concurrencer l'iPhone d'Apple et les smartphones équipés du système d'exploitation Android de Google.   Suite...

 
<p>Les d&eacute;bats entre Research in Motion et certains Etats au sujet d'un acc&egrave;s aux donn&eacute;es priv&eacute;es qui s'&eacute;changent entre utilisateurs du Blackberry n'ont pas inqui&eacute;t&eacute; les clients du segment entreprise du groupe, selon Tom Goguen, un dirigeant du groupe canadien. /Photo prise le 12 ao&ucirc;t 2010/REUTERS/Bobby Yip</p>