Leo Apotheker, un outsider pour prendre les rênes de HP

vendredi 1 octobre 2010 12h56
 

par Ritsuko Ando

NEW YORK (Reuters) - Le choix de Leo Apotheker, ancien patron du groupe allemand de logiciels SAP, comme nouveau directeur général de Hewlett-Packard a pris de court Wall Street qui attendait plutôt un vétéran de la Silicon Valley.

Jeudi soir après l'annonce de cette décision, l'action HP reculait de près 3%.

Mais ceux qui connaissent ce bon vivant de 57 ans capable de s'exprimer en cinq langues soulignent son sens des affaires, même si le bilan de ses réalisations est mitigé.

"Leo est un type très intelligent", estime Peter Goldmacher chez Cowen and Co.

A son actif, Leo Apotheker a la réalisation de la première grosse acquisition de SAP: le rachat pour 7,5 milliards de dollars du groupe Business Objects spécialisé dans les logiciels d'aide à la décision, finalisé en 2008.

Mais il s'est acquis la réputation d'être un homme distant qui a perdu le contact avec les salariés, les clients et les actionnaires. Surtout, son départ brutal de SAP en février sous la pression des actionnaires est resté dans les esprits.

Sous sa houlette - Leo Apotheker a été nommé coprésident du directoire de SAP avec Henning Kagermann en avril 2008 pour occuper seul ce poste après le départ de ce dernier en 2009 - SAP a tenté d'imposer une hausse des prix pour ensuite rebrousser chemin après les plaintes d'un grand nombre de clients.

A l'époque, il lui avait été reproché de ne pas avoir su expliquer comment soutenir la concurrence des géants américains International Business Machines ou Oracle. Il n'avait finalement pas pu endiguer la baisse du chiffre d'affaires de SAP.   Suite...

 
<p>Le choix de Leo Apotheker, ancien patron du groupe allemand de logiciels SAP, comme nouveau directeur g&eacute;n&eacute;ral de Hewlett-Packard a pris de court Wall Street qui attendait plut&ocirc;t un v&eacute;t&eacute;ran de la Silicon Valley. /Photo d'archives/REUTERS/Mal Langsdon</p>