30 septembre 2010 / 18:02 / il y a 7 ans

SFR mise sur une nouvelle "box", répercutera la TVA

par Marie Mawad et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - SFR mise pour Noël sur des offres de téléphonie mobile moins chères et sur le lancement d'une nouvelle "box" dans le fixe pour tirer son épingle du jeu, a déclaré jeudi à Reuters Frank Cadoret, son directeur général grand public et professionnel.

Il a estimé que le marché français des télécoms était entré dans une période d'importants changements tarifaires et de structure des offres, qui devrait se poursuivre en 2011 et qui laisse attendre une segmentation plus poussée des offres dans le fixe et une baisse des prix dans la téléphonie mobile.

"La donne du marché français va complètement changer alors que c'était construit comme ça depuis 15 ans", a-t-il expliqué.

Un peu plus d'un an après le lancement du premier "quadruple play" - téléphonie fixe, mobile, internet et télévision - français par Bouygues Telecom, l'opérateur historique France Télécom a répliqué avec son offre Open.

SFR a de son côté démarré sa gamme "multi-pack", combinant sur mesure la téléphonie fixe, mobile, télévision et internet, et compte lancer d'ici la fin de l'année une nouvelle "box" assortie d'une offre "premium", qu'il compte vendre plus cher.

"On aura notre nouvelle box avant la fin de l'année (...). Les gens auront le choix entre l'offre actuelle, à 29,90 euros, et l'offre premium", a expliqué Frank Cadoret.

Dans le mobile, SFR compte faire la promotion, à l'approche de la période de Noël, de son offre "sim-only" d'abonnement moins cher sans achat de téléphone portable.

"La grande nouveauté du marché ce sont les offres 'sim-only'. Le client peut prendre n'importe quel forfait sans acheter de mobile, et il paiera son abonnement moins cher. SFR est le seul à proposer ça aujourd'hui sur l'ensemble de sa gamme", a expliqué Frank Cadoret.

"En conséquence, le prix des abonnements baisse, mais le client est peut-être plus fidèle, il y aura peut être moins de churn (départs de clients - NDLR)."

Ces offres pourraient représenter environ 10% des abonnés de l'opérateur à un horizon de 15 mois, a-t-il précisé.

TAXATION DU "TRIPLE PLAY"

Si le secteur des télécoms français est en proie à d'importants changements, c'est également du fait de modifications législatives et réglementaires.

Prié de commenter un éventuel relèvement de la taxation des offres "tripe play", voulue par Bercy, Frank Cadoret a indiqué que SFR comptait la répercuter sur le prix de ses abonnements.

"Les prix vont quand même bouger un petit peu. On est obligé d'appliquer la loi. (...) La loi de finances n'est pas encore arrêtée. On n'a pas encore tranché le niveau de pricing, mais bien sûr on répercutera", a-t-il expliqué.

Bercy a décidé d'un surplus de taxation sur les offres "triple play" - téléphonie fixe, internet et télévision -, qui bénéficiaient jusqu'à présent d'un taux réduit de 5,5% pour la moitié de leur montant, et se verront appliquer pleinement la TVA à 19,6%.

Certains opérateurs télécoms français ont d'ores et déjà promis de répercuter ce changement de taxation sur leurs clients. Des analystes disent toutefois que d'autres pourraient créer la surprise en maintenant leurs tarifs pour séduire des abonnés.

QUATRIÈME ENTRANT

Interrogé sur un éventuel accord d'itinérance avec le quatrième opérateur mobile Free Mobile (Iliad), qui devrait permettre à ce dernier d'assurer une couverture suffisante à ses abonnés avant d'avoir déployé en totalité son propre réseau, Frank Cadoret a répondu : "Nous avons fait des propositions à Free. Pour moi la négociation est close et la balle est dans leur camp".

Le dirigeant a toutefois exclu toute signature sur l'aspect 3G.

"Nous souhaiterions que Free rejoigne SFR (sur la 2G) parce qu'on a le meilleur réseaux. On serait très heureux de l'accueillir. (...) Mais on ne donnera pas la 3G, c'est sûr. (...) Il faut qu'on garde nos capacités pour nos clients. Ce n'est pas une histoire d'argent, c'est une histoire de capacité", a-t-il expliqué.

La technologie 3G, de troisième génération, permet de partager plus rapidement des données sur les réseaux mobiles, et est jugée nécessaire pour certaines applications comme les services de vidéo sur internet mobile.

Edité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below