L'iPhone 4 d'Apple sera vendu en Chine à partir de samedi

lundi 20 septembre 2010 11h23
 

SHANGHAI (Reuters) - L'opérateur China Unicom a annoncé qu'il proposerait en Chine la dernière version de l'iPhone d'Apple à partir de samedi, dans l'espoir de regagner des parts de marché sur le segment clé des "smartphones".

L'iPhone 4 sera vendu chez China Unicom avec un abonnement de deux ans mais aussi dans les magasins du groupe de Cupertino en Chine, le premier marché mondial de la téléphonie mobile avec 790 millions d'utilisateurs.

China Unicom proposera la version de 16 gigaoctets à 3.899 yuans (445 euros) avec un abonnement mensuel de 96 yuans pour deux ans. Les clients pourront également obtenir gratuitement le combiné s'ils s'engagent à payer 286 yuans par mois sur une durée de deux ans.

"Le prix est encore relativement élevé. Les gens peuvent l'acheter moins cher à Hong Kong", a souligné Marvin Lo, analyste chez Daiwa Capital Markets.

Marvin Lo estime que ce nouvel iPhone permettra à China Unicom d'augmenter son nombre d'abonnés à son réseau de troisième génération (3G) d'un million par mois et d'accroître rapidement son revenu moyen par abonné.

"Cela reste un appareil cher, reste à voir s'il stimulera l'accroissement net des abonnements d'ici six à sept mois", a-t-il ajouté.

De son côté, Apple, qui possède déjà deux magasins en Chine continentale, a annoncé dans un communiqué qu'il en ouvrirait deux autres samedi, l'un à Shanghai, l'autre à Pékin.

Chez Apple, les téléphones seront proposés sans abonnement, à 4.999 yuans pour la version 16 gigaoctets et à 5.999 yuans pour la version 32 gigaoctets.

China Unicom, seul distributeur de combinés Apple dans le pays, a vu ses ventes ralentir en raison de tarifs d'abonnement élevés et de la concurrence des smartphones dotés d'Android, le système d'exploitation mobile de Google, vendus moins cher.

Melanie Lee, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Marc Angrand

 
<p>L'op&eacute;rateur China Unicom proposera en Chine la derni&egrave;re version de l'iPhone d'Apple &agrave; partir de samedi, dans l'espoir de regagner des parts de march&eacute; sur le segment cl&eacute; des "smartphones". /Photo prise le 6 septembre 2010/REUTERS/Jo Yong-Hak</p>