Alcatel Lucent se prépare à tester la 4G en Chine et en Inde

lundi 13 septembre 2010 11h28
 

TIANJIN, Chine (Reuters) - Alcatel Lucent n'exclut pas que certains opérateurs de télécommunications chinois et indiens organisent dès la fin de cette année des appels d'offres pour la construction de réseaux expérimentaux de quatrième génération (4G), l'année, afin de moderniser leurs réseaux ou de développer leurs activités mobiles.

China Mobile a permis à certains constructeurs d'équipements télécoms, dont le franco-américain, de procéder à des démonstrations de 4G lors de l'exposition universelle de Shanghai, ouverte en mai et qui se termine fin octobre.

"Nous espérons que d'ici la fin de l'année les réseaux expérimentaux seront annoncés, les partenaires choisis et les essais lancés", a déclaré, dans un entretien à Reuters lors du Forum économique mondial, Rajeev Singh-Molares, président des activités d'Alcatel Lucent dans la zone Asie-Pacifique.

"Il est juste de dire qu'ils ont eu des discussions avec nous. Tout le monde sait que ces essais vont commencer", a-t-il dit.

Au moins deux autres groupes en Inde, ayant obtenu dernièrement leur licence dans la 4G, se montrent très intéressés par le sujet, a-t-il ajouté.

"Les essais (dans la 4G) pourrait débuter en Inde beaucoup plus vite, peut-être d'ici la fin de l'année", a déclaré Rajeev Singh-Molares.

Il a ajouté qu'un certain nombre de groupes télécoms s'intéressant à la 4G réfléchissaient sérieusement au TD-LTE, une nouvelle version de la norme Long Term Evolution (LTE) qui mélange des fonctionnalités du LTE et du WiMax (Worldwide Interoperability for Microwave Access) et qui est développée par China Mobile.

Le WiMax est une norme de transmission de données à haut débit par la voie hertzienne, plus puissante que le Wifi et pouvant fonctionner sur de grandes distances, à l'échelle d'une ville.

Par ailleurs, Rajeev Singh-Molares a dit que le gouvernement indien consultait actuellement les fabricants d'équipements télécoms concernant un projet de nouvelle réglementation visant à atténuer les craintes de New Delhi relatives à la sécurité des réseaux.

"Il y a une période de consultation de deux mois, et ensuite ils annonceront le changement de réglementation", a dit Rajeev Singh-Molares. "Je suis certain que l'on trouvera un compromis raisonnable."

Doug Young, Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Marc Angrand

 
<p>Alcatel Lucent n'exclut pas que certains op&eacute;rateurs de t&eacute;l&eacute;communications chinois et indiens organisent d&egrave;s la fin de cette ann&eacute;e des appels d'offres pour la construction de r&eacute;seaux exp&eacute;rimentaux de quatri&egrave;me g&eacute;n&eacute;ration (4G), afin de moderniser leurs r&eacute;seaux ou de d&eacute;velopper leurs activit&eacute;s mobiles. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>