Les cinéastes se tournent vers la 3D pour adapter les jeux vidéo

vendredi 10 septembre 2010 15h50
 

par John Gaudiosi

SAN DIEGO, Californie (Reuters) - Les cinéastes qui souhaitent adapter des jeux vidéo sur grand écran se tournent vers la 3D pour captiver un public de joueurs habitués à s'immerger dans les univers virtuels.

Ainsi, le nouvel opus de la saga Resident Evil, "Afterlife", est la première adaptation de jeu filmée en caméra stéréoscopique trois dimensions.

La sortie de ce quatrième épisode du populaire jeu vidéo d'horreur, produit par Sony Pictures, est prévue ce vendredi aux Etats-Unis et le 22 septembre en France.

Pour l'occasion, son scénariste, réalisateur et producteur, Paul W.S. Anderson, a utilisé le même matériel 3D que James Cameron pour "Avatar" et fait en sorte de filmer des scènes qui se prêtent à une image en relief, comme des cages d'ascenseur ou de vastes paysages.

"Voilà pourquoi Milla (Jovovich, l'actrice dans le film-NDLR) pilote un avion dans le film, j'ai pu filmer des prises avec de superbes images aériennes de glacier en Alaska et un grand paysage blanc en toile de fond", a expliqué le réalisateur.

Il a pris soin de faire figurer dans le script des scènes avec de la pluie ou de la fumée, afin d'accentuer les effets de relief.

TRANSPOSITION NATURELLE

"La technologie 3D est faite pour les films d'action, d'horreur, d'aventures, de science-fiction ou fantastiques et la plupart des jeux vidéo adaptés en film font partie de ces genres", explique le producteur Ari Arad, qui travaille actuellement sur les adaptations des jeux "Infamous", "Uncharted: Drake's fortune" ou "Lost Planet".   Suite...

 
<p>Les acteurs Wentworth Miller, Milla Jovovich et Ali Larter, qui figurent au g&eacute;n&eacute;rique de "Resident Evil: Afterlife 3D", lors de la pr&eacute;sentation de ce film &agrave; Tokyo. Les cin&eacute;astes qui souhaitent adapter des jeux vid&eacute;o sur grand &eacute;cran se tournent d&eacute;sormais vers la 3D pour captiver un public de joueurs habitu&eacute;s &agrave; s'immerger dans les univers virtuels. /Photo prise le 3 septembre 2010/REUTERS/Toru Hanai</p>