Apple autorise l'usage de logiciels tiers pour l'"App Store"

jeudi 9 septembre 2010 20h55
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Apple s'apprête à assouplir les conditions sous lesquelles les développeurs d'applications peuvent alimenter son "App Store", en permettant notamment un usage limité de logiciels tiers tels que le Flash d'Adobe.

Les restrictions imposées par Apple aux développeurs d'applications étaient critiquées par ces derniers. L'usage de Flash, un logiciel très largement utilisé pour le visionnage de vidéos ou le jeu en ligne, était jusqu'à présent impossible sous iOS, le système d'exploitation employé sur l'iPhone et l'iPad.

Apple a annoncé jeudi l'assouplissement de "toutes les restrictions sur les outils de développement utilisés pour créer des applications iOS, tant que les applications qui en découleront ne téléchargent aucun code. Cette mesure devrait donner aux développeurs la flexibilité qu'ils souhaitent, tout en préservant la sécurité dont nous avons besoin".

Apple a également fait un geste en matière de transparence, en annonçant la publication prochaine d'un guide expliquant aux développeurs comment les applications qu'ils proposent au groupe sont évaluées.

Plusieurs programmateurs s'étaient plaints d'un processus de sélection qu'ils jugeaient opaque et arbitraire.

Plus de 6,5 milliards de téléchargements ont été effectués sur l'App Store depuis son lancement en juillet 2008, portant sur plus de 250.000 applications différentes, selon Apple.

Gabriel Madway et Yinka Adegoke. Gregory Schwartz pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
<p>Apple s'appr&ecirc;te &agrave; assouplir les conditions sous lesquelles les d&eacute;veloppeurs d'applications peuvent alimenter son "App Store", en permettant notamment un usage limit&eacute; de logiciels tiers tels que le Flash d'Adobe./Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid</p>