Hewlett-Packard l'emporte sur Dell et rachète 3PAR

jeudi 2 septembre 2010 17h01
 

NEW YORK (Reuters) - Hewlett-Packard a relevé jeudi son offre sur le spécialiste du stockage de données 3PAR à 2,4 milliards de dollars (1,87 milliard d'euros), surpassant celle de Dell qui a décidé de jeter l'éponge.

L'offre de HP a été augmentée de trois dollars à 33 dollars par action, après une surenchère de Dell à 32 dollars, et beaucoup d'analystes jugent que cette bataille d'OPA est allée trop loin.

3PAR a réagi en déclarant que l'offre de HP était supérieure et qu'il avait l'intention de rompre son précédent accord de fusion avec Dell.

Le constructeur de PC a fait savoir de son côté qu'il ne réviserait pas son offre, rejetée par le conseil d'administration de 3PAR, et qu'il mettait un terme aux discussions.

Il ajoute qu'il doit recevoir une indemnité de 72 millions de dollars du fait de la rupture de l'accord passé avec 3PAR.

L'action 3PAR gagne 2,2% à 32,79 dollars dans les premiers échanges. Elle s'est négociée autour de 10 dollars durant la plus grande partie de l'année jusqu'à ce que Dell annonce son offre de 18 dollars par action en août.

Les analystes pensaient que HP l'emporterait sur Dell. Le chiffre d'affaires annuel du premier représente 115 milliards de dollars contre 53 milliards pour Dell.

HP dispose en outre d'une force commerciale bien plus forte et internationale et elle peut aider 3PAR à croître plus rapidement.

Dell n'a toutefois pas lâché le morceau facilement et bon nombre d'observateurs ne pensaient pas qu'il irait aussi loin dans son offre. La proposition gagnante de HP représente plus de huit fois le chiffre d'affaires et pour beaucoup d'analystes, c'est trop cher pour une société qui n'a été que rarement bénéficiaire depuis sa création en 1999. Au-delà de cinq fois, toute opération est jugée onéreuse dans le domaine high tech.   Suite...

 
<p>Hewlett-Packard a relev&eacute; jeudi son offre sur le sp&eacute;cialiste du stockage de donn&eacute;es 3PAR &agrave; 2,4 milliards de dollars (1,87 milliard d'euros), surpassant celle de Dell qui a d&eacute;cid&eacute; de jeter l'&eacute;ponge. /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse</p>