September 1, 2010 / 6:06 AM / 7 years ago

Vivendi est plus optimiste, dividende maintenu à l'horizon 2012

6 MINUTES DE LECTURE

<p>Jean-Bernard L&eacute;vy, pr&eacute;sident du directoire de Vivendi. Le groupe de m&eacute;dias et de divertissements a annonc&eacute; mercredi anticiper une hausse de ses r&eacute;sultats annuels 2010 et le maintien de son dividende &agrave; 1,40 euro au titre de l'exercice, apr&egrave;s avoir enregistr&eacute; des performances sup&eacute;rieures aux attentes au premier semestre, notamment chez SFR. /Photo prise le 1er mars 2010/Jacky Naegelen</p>

par Cyril Altmeyer et Marie Mawad

PARIS (Reuters) - Vivendi a annoncé mercredi anticiper une hausse de ses résultats annuels 2010 et le maintien de son dividende à au moins 1,40 euro jusqu'en 2012, après avoir enregistré des performances supérieures aux attentes au premier semestre, notamment chez SFR.

Le premier groupe européen de médias et de divertissements en termes de capitalisation boursière a fourni pour la première fois une prévision de résultat net ajusté, qu'il prévoit pour 2010 au-dessus de celui de 2.585 millions dégagé en 2009.

Il anticipe désormais une croissance de son résultat opérationnel ajusté (Ebita) en 2010 - au lieu d'une "légère" croissance auparavant - et a relevé sa prévision pour SFR, le pôle de jeux vidéo Activision Blizzard et l'opérateur fixe brésilien GVT récemment acquis.

L'action gagne 3,80% à 19,110 euros à 14h50, affichant la deuxième plus forte hausse du CAC 40.

Vivendi a dégagé au premier semestre un Ebita de 3.243 millions d'euros, en hausse de 11,9%, des ventes de 13.982 millions, en progression de 6,1%, et un résultat net ajusté semestriel de 1.526 millions d'euros.

Les 12 analystes interrogés par la rédaction de Reuters attendaient en moyenne un Ebita de 3.099,5 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 13.833 millions.

Second Semestre Plus Difficile Pour Sfr

SFR, qui assure près de la moitié du chiffre d'affaires du groupe, a dégagé un Ebita de 1.368 millions d'euros, contre 1.302 millions attendus, avec un chiffre d'affaires en hausse de 1,8%, plus forte que prévu.

Vivendi a précisé lors de la conférence avec des analystes viser une hausse comprise entre 10% et 15% pour le pôle fixe et internet de SFR, estimant que le second semestre serait plus difficile, du fait notamment d'importantes offensives commerciales de la part de son concurrent Orange.

Canal+ a de son côté dégagé un Ebita de 486 millions d'euros (+3,0%), contre 463 millions attendus, avec toutefois des ventes en hausse plus modérée qu'attendu.

Bertrand Meheut, président du directoire de Canal+, a par ailleurs confirmé lors d'une conférence de presse des discussions avec Orange en vue de la fusion du bouquet Orange Cinéma Séries et de TPS Star, héritée du mariage CanalSat/TPS.

Il a ensuite précisé à des journalistes qu'il espérait voir les discussions aboutir d'ici la fin du mois.

Rachats De Minoritaires

Pour Activision Blizzard, Vivendi a relevé de dix millions d'euros, à plus de 630 millions, sa prévision d'Ebita ajusté en normes IFRS.

Vivendi a également relevé les prévisions de GVT, sa plus petite division qui a réalisé au premier semestre un chiffre d'affaires de 444 millions d'euros et un Ebita de 98 millions, anticipant pour 2010 des hausses de 34% de son chiffre d'affaires et de 44% de son Ebitda ajusté contre +29% et +35%.

Jean-Bernard Lévy a précisé que la priorité du groupe était la croissance organique, tandis que les recettes tirées de la cession de ses 20% dans NBC Universal pourraient servir aux rachats de minoritaires.

Le groupe a confirmé anticiper une dette nette inférieure à sept milliards d'euros fin 2010 - contre 11,5 milliards au 30 juin - s'il obtient d'ici là l'intégralité des 5,8 milliards d'euros de ses 20% dans NBC Universal.

"Nous espérons accroître nos parts à 100% dans nos entités françaises", a répété Jean-Bernard Lévy.

Le groupe réaffirme régulièrement son souhait de racheter au britannique Vodafone ses 44% dans SFR.

Vivendi n'a pas exclu mercredi de racheter à terme les 20% de Canal+ France de Lagardère et dont il possède le solde. Le groupe de médias a toutefois annoncé jeudi dernier qu'il comptait mener à bien d'ici mars 2011 l'introduction en Bourse de ses 20% de Canal+ France, en vertu d'un pacte d'actionnaires noué avec Vivendi.

Vivendi a également déclaré qu'il comptait réviser en baisse sa provision de 550 millions d'euros passée sur ses comptes 2009 concernant le procès en nom collectif lancé contre le groupe aux Etats-Unis sur sa communication financière entre 2000 et 2002.

Le groupe s'attend à ce que le juge chargé du dossier s'inspire d'une décision rendue dans une affaire distincte de la Cour suprême, qui a estimé fin juin que les actionnaires de sociétés étrangères ayant acquis leurs titres en dehors des Etats-Unis ne pouvaient se prévaloir des lois américaines pour obtenir une éventuelle réparation.

"L'amélioration de la dynamique des résultats et la probabilité d'un rachat prochain des minoritaires de SFR sont favorables au titre", observe dans une note UBS, soulignant que la perspective d'une baisse de la provision pour le procès américain devrait également soutenir l'action.

Avec Leila Abboud, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below