Dell réfléchit à son offre sur 3PAR après la surenchère de HP

lundi 30 août 2010 08h06
 

NEW YORK (Reuters) - Dell a annoncé dimanche soir qu'il réévaluait son offre de rachat de 3PAR après que le conseil d'administration de la société de stockage de données a jugé "supérieure" la proposition de deux milliards de dollars (1,6 milliard d'euros) présentée vendredi par Hewlett-Packard.

3PAR a averti Dell qu'il souhaitait résilier leur accord de fusion. Selon cet accord, Dell dispose de trois jours ouvrés pour s'aligner sur l'offre de HP.

"Nous allons prendre une décision dans le meilleur intérêt de nos clients et de nos actionnaires et nous le ferons savoir au moment opportun", a déclaré un porte-parole de Dell.

De son côté, HP n'a pas souhaité faire de commentaires.

Cette annonce marque un nouveau rebondissement dans le bras de fer auquel se livrent HP et Dell pour racheter 3PAR.

Vendredi, HP a surenchéri pour la troisième fois en moins de deux semaines sur Dell en proposant 30 dollars par action pour racheter le spécialiste du stockage de données. Quelques heures auparavant, Dell s'était aligné sur la précédente proposition de son concurrent à 27 dollars par titre.

"Nous avons un accord avec 3PAR qui nous donne le droit de nous aligner sur n'importe quelle offre concurrentielle. Nous y réfléchissons en ce moment", a dit le porte-parole de Dell.

Si de tels bras de fer sont rares dans le secteur des technologies, le dernier en date a opposé des concurrents de 3PAR, EMC et NetApp, le premier l'emportant sur le second l'an dernier en rachetant Data Domain pour 2,4 milliards de dollars.

A l'époque Data Domain bénéficiait des conseils de Frank Quattrone, le même spécialiste qui a conseillé 3PAR lors de ses dernières négociations.

Jennifer Saba, Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Marc Angrand

 
<p>Dell dit r&eacute;&eacute;valuer son offre de rachat de 3PAR apr&egrave;s que le conseil d'administration de la soci&eacute;t&eacute; de stockage de donn&eacute;es a jug&eacute; "sup&eacute;rieure" la proposition de deux milliards de dollars (1,6 milliard d'euros) pr&eacute;sent&eacute;e par Hewlett-Packard. Le sp&eacute;cialiste du stockage de donn&eacute;es a averti Dell qu'il souhaitait r&eacute;silier leur accord de fusion, selon lequel Dell dispose de trois jours ouvr&eacute;s pour s'aligner sur l'offre de HP. /Photo prise le 27 ao&ucirc;t 2010/REUTERS/Robert Galbraith</p>