Décision définitive de l'Inde sur le BlackBerry le 30 août

mardi 24 août 2010 17h24
 

NEW DELHI (Reuters) - L'Inde prendra lundi prochain sa décision définitive concernant l'autorisation ou non des services du BlackBerry sur son territoire, a-t-on appris mardi de source proche du gouvernement.

New Delhi a donné jusqu'au 31 août à l'entreprise canadienne Research In Motion (RIM), le fabricant du BlackBerry, pour trouver une solution lui permettant d'avoir accès aux courriers électroniques et messages instantanés.

Les autorités indiennes avancent comme argument que le système actuel peut aider à organiser des attaques telles que celle qui a fait 166 morts en 2008 à Bombay.

La source, au fait des négociations en cours avec RIM, a rapporté que des rencontres "techniques" réunissant les services de sécurité indiens, les agences de télécommunication et RIM se tiendraient jeudi et vendredi.

Le gouvernement indien a menacé d'interdire les services du BlackBerry s'il n'obtient pas le moyen de rendre lisibles les données cryptées de son réseau, évoquant des impératifs de sécurité nationale.

Une interruption du service BlackBerry affecterait un million d'utilisateurs de "smartphones" en Inde sur un parc estimé à 41 millions d'appareils.

La demande indienne intervient après la conclusion d'un accord entre l'Arabie saoudite et RIM, qui a accepté de fournir les codes d'utilisateur de la messagerie instantanée du BlackBerry.

Bappa Majumbar, Marine Pennetier pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 
<p>Selon une source proche du gouvernement indien, New Delhi prendra lundi prochain sa d&eacute;cision d&eacute;finitive concernant l'autorisation ou non des services du BlackBerry sur son territoire. /Photo prise le 18 ao&ucirc;t 2010/REUTERS/Sivaram V.</p>