Départ du PDG de HP après une enquête pour harcèlement

samedi 7 août 2010 10h43
 

par Gabriel Madway et Alexei Oreskovic

SAN FRANCISCO (Reuters) - Le président et directeur général de Hewlett-Packard Co, Mark Hurd a démissionné vendredi après s'être vu reprocher d'avoir falsifié des notes de frais pour dissimuler une "relation personnelle proche" avec une femme travaillant pour un sous-traitant.

Cette annonce a fait plonger le cours du premier fabricant mondial d'ordinateurs personnels de 10%, Mark Hurd étant crédité d'avoir ramené HP au tout premier plan en cinq années passées à la tête du groupe américain.

Mark Hurd sera remplacé par la directrice financière Cathie Lesjak qui exercera les fonctions de directrice générale par intérim. Une commission a été chargée de nommer un nouveau directeur général.

Une collaboratrice extérieure au groupe, qui avait travaillé sur le marketing de HP entre fin 2007 et l'automne 2009, a contacté le conseil d'administration en juin et accusé Mark Hurd de harcèlement sexuel, a dit le groupe.

Une enquête s'est ensuivie et a conclu que Hurd n'avait pas violé le code interne à l'entreprise en matière de harcèlement sexuel.

Mais le PDG de 53 ans, marié, entretenait "une relation personnelle proche" avec cette femme à l'insu du conseil d'administration, a expliqué HP.

"L'enquête du conseil a conclu que Mark avait fait preuve d'un manque profond de discernement qui a gravement entamé sa crédibilité et a été très préjudiciable à sa capacité à diriger HP, et Mark en a convenu", a déclaré Mike Holston, directeur du service juridique du groupe.

Le départ du PDG a fait l'unanimité, a-t-il ajouté.   Suite...

 
<p>Le pr&eacute;sident et directeur g&eacute;n&eacute;ral de Hewlett-Packard Co, Mark Hurd a d&eacute;missionn&eacute; vendredi apr&egrave;s s'&ecirc;tre vu reprocher d'avoir falsifi&eacute; des notes de frais pour dissimuler une "relation personnelle proche" avec une femme travaillant pour un sous-traitant. /Photo d'archives/REUTERS/Fred Prouser</p>