30 juillet 2010 / 06:28 / il y a 7 ans

Alcatel maintient le cap malgré les pénuries de stocks

<p>Le directeur g&eacute;n&eacute;ral d'Alcatel-Lucent, Ben Verwaayen, lors d'une assembl&eacute;e g&eacute;n&eacute;rale d'actionnaires le mois dernier. L'&eacute;quipementier t&eacute;l&eacute;coms franco-am&eacute;ricain confirme ses objectifs annuels apr&egrave;s un deuxi&egrave;me trimestre au cours duquel les difficult&eacute;s li&eacute;es &agrave; des p&eacute;nuries de composants dans l'industrie n'ont pas &eacute;t&eacute; r&eacute;solues. /Photo prise le 1er juin 2010/Philippe Wojazer</p>

par Marie Mawad

PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent confirme ses objectifs annuels malgré l'impact, pour le deuxième trimestre d'affilée, de difficultés liées à des pénuries de composants dans l'industrie.

L'équipementier télécoms a limité l'impact de ces pénuries sur ses résultats trimestriels et a publié des chiffres globalement conformes aux attentes, mais il a consommé davantage de trésorerie afin de constituer des stocks de composants, tablant sur une demande toujours forte au second semestre.

"Ce n'est pas encore terminé, on le voit dans toute l'industrie. Mais je pense que nous avons trouvé une façon de mieux gérer (ces pénuries)", a déclaré le directeur général du groupe, Ben Verwaayen, lors d'une conférence téléphonique.

Alcatel a confirmé viser, pour 2010, un résultat d'exploitation compris entre 1% et 5% de ses revenus, alors que certains analystes craignaient une révision à la baisse des objectifs annuels du fait des pénuries de composants.

L'action a ouvert en forte hausse à la Bourse de Paris, en tête de l'indice CAC 40. Vers 14h50, le titre bondissait de 6,72% à 2,20 euros, à comparer avec un recul de 0,7% de l'indice sectoriel des valeurs technologiques.

"Le deuxième trimestre a été impacté par des pénuries de composants, comme signalé au premier trimestre, mais dans une moindre mesure que chez les concurrents Ericsson ou NSN", a commenté un analyste basé à Londres.

Alcatel a publié un chiffre d'affaires de 3,8 milliards d'euros pour le deuxième trimestre, en progression séquentielle de 17,4%, tandis que le résultat d'exploitation ajusté s'est établi à 28 millions d'euros.

Le consensus Reuters tablait sur un chiffre d'affaires de 3,6 milliards d'euros, sur la base de 11 estimations, et sur un résultat opérationnel ajusté de 20 millions, sur la base de 9 estimations.

MOINS DE CASH, PLUS DE STOCKS

Plusieurs analystes ont estimé que la consommation de cash était le principal point faible de cette publication, par ailleurs conforme aux attentes.

D'autant que le directeur financier d'Alcatel a précisé que l'atteinte de l'objectif de "free cash flow" à l'équilibre en 2010, que le groupe a réitéré, dépendait de l'évolution de la gestion des stocks.

"Nous voulons arriver à l'équilibre en terme de free cash flow et cela dépendra du progrès que nous pouvons réaliser sur la gestion de nos stocks au second semestre", a déclaré Paul Tufano, lors d'une conférence de presse.

La trésorerie nette est passée à 107 millions d'euros à la fin juin 2010, à comparer avec 512 millions à la fin du premier trimestre, et le groupe a précisé avoir enregistré une augmentation de 202 millions de son besoin en fonds de roulement opérationnel.

"Notre défi pour les six prochains mois sera de réduire notre stock et de ramener un semblant d'ordre dans notre chaîne d'approvisionnement", a ajouté le directeur financier.

La société franco-américaine avait déjà fait état au premier trimestre d'un impact négatif de pénuries de composants sur ses ventes, tandis que ses concurrents Ericsson et Nokia-Siemens Networks ont évoqué ces mêmes problèmes lors de la publication de leurs résultats la semaine dernière.

Ces composants, utilisés dans de nombreuses industries, dont l'automobile ou l'électronique, subissent l'effet d'une reprise rapide de la demande.

"L'industrie des composants ne va pas pouvoir résoudre ce problème dans une période de 90 jours, c'est plus large que ça (...) Tout le monde doit comprendre ceci", a déclaré Ben Verwaayen.

Avec la contribution de Leila Abboud, édité par Dominique Rodriguez et Julien Ponthus

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below