Capgemini prévoit un retour à la croissance dès le 2e semestre

jeudi 29 juillet 2010 10h45
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Capgemini annonce prévoir un retour à la croissance organique au second semestre 2010 à la faveur d'un bond de ses prises de commandes, après une baisse moins marquée que prévu au premier semestre liée à une amélioration progressive de son activité.

Le premier groupe européen de services informatiques a en outre relevé son objectif de marge opérationnelle pour 2010, désormais prévue au-dessus de 6,5%, qui était le haut de sa précédente fourchette comprise entre 6% et 6,5%.

Capgemini s'attend désormais à une baisse de son chiffre d'affaires annuel comprise entre 0,5% et 1,5% en données organiques (contre -2/-4% auparavant).

Plus forte hausse du CAC 40, l'action s'adjugeait 7,01% à 36,245 euros à 10h28, dans une capitalisation de 5,6 milliards, portant sa progression depuis le début de l'année à 13%.

"Ces résultats solides traduisent des signes clairs d'amélioration de la demande sur les marchés clés (France, Etats-Unis, Benelux) et s'accompagnent d'un relèvement de prévision pour 2010", écrit dans une note Société générale.

La banque reste à l'achat sur Capgemini, sa valeur préférée dans le secteur des services informatiques.

"L'impact de la crise sur la demande de services informatiques n'est pas encore effacé mais on constate une reprise de l'activité et nos projets ont connu une amélioration sensible au premier semestre", a déclaré le directeur général de Capgemini, Paul Hermelin, lors d'une conférence téléphonique.

Le groupe a bénéficié au premier semestre d'une hausse de 14% sur un an de ses prises de commandes, avec même un bond de 32% pour le seul deuxième trimestre.   Suite...

 
<p>Paul Hermelin, directeur g&eacute;n&eacute;ral de Capgemini. Le premier groupe europ&eacute;en de services informatiques dit pr&eacute;voir un retour &agrave; la croissance organique au second semestre 2010 &agrave; la faveur d'un bond de ses prises de commandes, apr&egrave;s une baisse moins marqu&eacute;e que pr&eacute;vu au premier semestre li&eacute;e &agrave; une am&eacute;lioration progressive de son activit&eacute;. /Photo d'archives/REUTERS/Mal Langsdon</p>