29 juillet 2010 / 06:30 / dans 7 ans

Capgemini prévoit un retour à la croissance dès le 2e semestre

<p>Paul Hermelin, directeur g&eacute;n&eacute;ral de Capgemini. Le premier groupe europ&eacute;en de services informatiques dit pr&eacute;voir un retour &agrave; la croissance organique au second semestre 2010 &agrave; la faveur d'un bond de ses prises de commandes, apr&egrave;s une baisse moins marqu&eacute;e que pr&eacute;vu au premier semestre li&eacute;e &agrave; une am&eacute;lioration progressive de son activit&eacute;. /Photo d'archives/REUTERS/Mal Langsdon</p>

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Capgemini annonce prévoir un retour à la croissance organique au second semestre 2010 à la faveur d‘un bond de ses prises de commandes, après une baisse moins marquée que prévu au premier semestre liée à une amélioration progressive de son activité.

Le premier groupe européen de services informatiques a en outre relevé son objectif de marge opérationnelle pour 2010, désormais prévue au-dessus de 6,5%, qui était le haut de sa précédente fourchette comprise entre 6% et 6,5%.

Capgemini s‘attend désormais à une baisse de son chiffre d‘affaires annuel comprise entre 0,5% et 1,5% en données organiques (contre -2/-4% auparavant).

Plus forte hausse du CAC 40, l‘action s‘adjugeait 7,01% à 36,245 euros à 10h28, dans une capitalisation de 5,6 milliards, portant sa progression depuis le début de l‘année à 13%.

“Ces résultats solides traduisent des signes clairs d‘amélioration de la demande sur les marchés clés (France, Etats-Unis, Benelux) et s‘accompagnent d‘un relèvement de prévision pour 2010”, écrit dans une note Société générale.

La banque reste à l‘achat sur Capgemini, sa valeur préférée dans le secteur des services informatiques.

“L‘impact de la crise sur la demande de services informatiques n‘est pas encore effacé mais on constate une reprise de l‘activité et nos projets ont connu une amélioration sensible au premier semestre”, a déclaré le directeur général de Capgemini, Paul Hermelin, lors d‘une conférence téléphonique.

Le groupe a bénéficié au premier semestre d‘une hausse de 14% sur un an de ses prises de commandes, avec même un bond de 32% pour le seul deuxième trimestre.

Le ratio prises de commandes sur facturations (“book-to-bill”) atteint 1,17 au premier semestre pour les activités de conseil, intégration de systèmes et services de proximité qui représentent les deux tiers de ses ventes.

Sur le deuxième trimestre, il monte à 1,28 et se situe ainsi au-dessus de l‘objectif de 1,22 mentionné par le groupe.

Le directeur financier Nicolas Dufourcq a déclaré anticiper un ratio compris entre 1,1 et 1,2 au second semestre.

Capgemini a dégagé une marge opérationnelle de 245 millions d‘euros au premier semestre, donnant un taux de 5,8% en baisse de 0,8 point sur un an.

Son chiffre d‘affaires recule de 6,1% à périmètre et changes constants (contre une prévision du groupe de -7%) à 4.211 millions au cours d‘un semestre marqué par un comparatif défavorable dû à l‘entrée tardive du secteur dans la crise.

Quatorze analystes interrogés par la rédaction de Reuters anticipaient en moyenne une marge opérationnelle de 225 millions d‘euros, avec un taux de 5,5%, et un chiffre d‘affaires de 4.089 millions, en baisse de 6,6% en données organiques.

CROISSANCE SOLIDE EN VUE AUX USA AU 2E SEMESTRE

Pour le chiffre d‘affaires du second semestre, le groupe avait dans un premier temps envisagé une variation comprise entre 0 et 4% en données organiques, avant d‘exclure l‘hypothèse d‘une stagnation.

Il compte notamment sur une croissance quasiment à deux chiffres sur la période aux Etats-Unis, avec notamment des perspectives dans les secteurs publics, a précisé Paul Hermelin.

Le groupe a enregistré au premier semestre un “book-to-bill” de 1,34 en Amérique du Nord, au-dessus de la moyenne du groupe.

Atos Origin, en concurrence avec Capgemini sur certains contrats, a annoncé mercredi anticiper un retour progressif à la croissance début 2011 à la faveur de contrats d‘envergure attendus au second semestre.

L‘américain Accenture avait publié fin juin des trimestriels meilleurs que prévu grâce à une reprise des investissements informatiques des entreprises.

Fort d‘une trésorerie nette de 809 millions d‘euros fin juin, Capgemini compte poursuivre ses acquisitions, sans forcément se limiter à des cibles de petite taille, a indiqué Paul Hermelin.

Le groupe a recruté 13.505 personnes au premier semestre, dont les deux tiers “offshore”, c‘est-à-dire dans des pays à bas salaires comme l‘Inde, portant le total des effectifs à 95.586 à fin juin.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below