28 juillet 2010 / 11:42 / il y a 7 ans

Disney rachète Playdom, éditeur de jeux pour les réseaux sociaux

<p>Walt Disney va racheter le concepteur de jeux vid&eacute;o sur internet Playdom pour 563,2 millions de dollars (432,7 millions d'euros), lorgnant ainsi l'all&eacute;chant march&eacute; des jeux sur les r&eacute;seaux sociaux en ligne comme Facebook ou Myspace. /Photo d'archives/Fred Prouser</p>

par Gabriel Madway

SAN FRANCISCO (Reuters) - Walt Disney va racheter le concepteur de jeux vidéo sur internet Playdom pour 563,2 millions de dollars (432,7 millions d'euros), lorgnant ainsi l'alléchant marché des jeux sur les réseaux sociaux en ligne comme Facebook ou Myspace.

Cette transaction est la plus importante jamais enregistrée sur ce segment naissant et à forte croissance, qui a l'avantage de miser sur la gratuité et de viser un public plus large que les jeux vidéos traditionnels.

Disney a annoncé mardi que l'accord, qui devrait être bouclé d'ici la fin de l'année fiscale 2010 du groupe, comprend une clause d'intéressement liée à la performance de Playdom et qui pourra représenter jusqu'à 200 millions de dollars (153 millions d'euros).

Selon les statistiques d'AppData, Playdom est le quatrième plus gros développeur en nombre de joueurs mensuels sur Facebook. Ses jeux, comme "Mobsters" ou "Social City", attirent environ 42 millions d'utilisateurs actifs chaque mois.

Cette acquisition intervient alors que le géant des médias et des loisirs tente de vendre certaines de ses activités, comme le studio Miramax, pour se recentrer sur ses grandes franchises.

Mike Hickey, analyste chez Janco Partners, s'est dit surpris du montant payé par Disney pour acquérir Playdom, mais souligne que ce prix élevé montre que le jeu sur les réseaux sociaux est devenu une activité à prendre au sérieux.

"Si vous cherchez de la croissance à court et moyen terme, le vrai contributeur sera probablement le numérique sur internet", juge-t-il.

DISNEY A PAYÉ PLUS CHER QUE EA POUR PLAYFISH

La valorisation des éditeurs de jeux pour réseaux sociaux semble monter en flèche: en novembre dernier, Electronic Arts a déboursé 275 millions de dollars pour Playfish, qui était alors le numéro deux des jeux sur Facebook et revendiquait 60 millions d'utilisateurs actifs.

Hors versements complémentaires, Disney va donc payer 13 dollars par utilisateur, bien au-delà des 4,70 dollars par joueur acquittés par EA.

Le numéro un du secteur reste Zynga, qui affirme drainer 200 millions d'utilisateurs mensuels sur Facebook.

Dans un communiqué, Disney a souligné le potentiel de croissance du marché des jeux sur les réseaux sociaux, qui repose sur la gratuité et l'achat de biens virtuels pour les personnages, comme des vêtements, de l'ameublement ou des armes.

"Cette acquisition sert notre stratégie de consacrer notre capital à des activités à forte croissance qui peuvent tirer profit de nos nombreux personnages, univers et marques", écrit dans un communiqué Bob Iger, directeur général de Walt Disney.

Au début du mois, le groupe avait déjà acquis Tapulous, développeur d'applications pour l'iPhone d'Apple, pour un montant non communiqué. L'action Disney a terminé en recul de 0,4% à 34,28 dollars mardi soir à Wall Street.

Preuve de l'intérêt que suscite ce nouveau marché du jeu, le Wall Street Journal rapporte mardi que Google a eu des discussions avec Playdom, Playfish et Zynga, afin de développer un nouveau réseau social capable de concurrencer Facebook.

Selon le WSJ, qui cite des sources proches du dossier, la date de lancement de ce nouveau service reste encore floue.

Google, qui possède déjà la plate-forme communautaire Orkut et a tenté en février dernier de lancer un service baptisé "Google Buzz", n'a pu être joint pour commenter cet article.

Avec Michael Erman, Jean Décotte pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below