Les smartphones pourront désormais être débloqués aux Etats-Unis

mardi 27 juillet 2010 12h43
 

(Reuters) - Les possesseurs de smartphones aux Etats-Unis pourront désormais déverrouiller en toute légalité le système d'exploitation de leur combiné, y compris celui de l'iPhone d'Apple, le Bureau fédéral du copyright ayant révisé la loi sur les droits d'auteurs.

Cet organisme, qui dépend de la Bibliothèque du Congrès, a indiqué dans un communiqué que les utilisateurs de téléphones pouvaient désactiver les fonctions de sécurité de leur appareil afin d'utiliser les applications qu'ils souhaitent, à condition qu'elles aient été téléchargées légalement.

Cette pratique, connue sous le nom de "jailbreaking" (ou "débridage") s'est répandue depuis l'arrivée sur le marché de l'iPhone en 2007, pour contourner la politique de la firme à la pomme, qui tient à garder via l'App Store le contrôle des applications utilisées sur son combiné vedette.

La modification du Digital Millennium Copyright Act (DMCA), la loi sur les droits d'auteurs numériques, va également permettre aux utilisateurs de smartphones de changer d'opérateur, puisqu'elle met fin à l'exclusivité liant le groupe de Cupertino à l'opérateur AT&T.

Selon l'Electronic Frontier Foundation, une association qui a fait pression en faveur de cette évolution de la loi, le nombre de propriétaires d'iPhone ayant "débridé" leur combiné pour pouvoir changer d'opérateur est estimé à un million.

Une porte-parole d'Apple avait pour sa part déclaré dans le Wall Street Journal que le débridage pouvait "gravement affecter la qualité de l'utilisation" de l'appareil, le rendant instable et peu fiable. Elle a également précisé que cette opération était incompatible avec la garantie de l'appareil.

Apple n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter cette information, diffusée hors des heures ouvrables.

Sakthi Prasad à Bangalore, Myriam Rivet pour le service français, édité par Marc Angrand

 
<p>Les possesseurs de smartphones aux Etats-Unis pourront d&eacute;sormais d&eacute;verrouiller en toute l&eacute;galit&eacute; le syst&egrave;me d'exploitation de leur combin&eacute;, y compris celui de l'iPhone d'Apple, le Bureau f&eacute;d&eacute;ral du copyright ayant r&eacute;vis&eacute; la loi sur les droits d'auteurs. /Photo d'archives/REUTERS/Mario Anzuoni</p>