L'OMC donne raison à Taiwan contre l'UE sur les écrans plats LCD

samedi 24 juillet 2010 17h17
 

TAIPEH (Reuters) - Taiwan a obtenu gain de cause dans le cadre d'un différend avec l'Union européenne tranché par l'Organisation mondiale du commerce (OMC) concernant les tarifs appliqués aux écrans plats à cristaux liquides (LCD), rapportent des responsables et des médias locaux.

Un organe de règlement des litiges de l'OMC a estimé vendredi soir que l'UE ne pouvait pas imposer de taxe sur les écrans de plus de 19 pouces et dotés de terminaux à interface haute définition, précisent responsables et médias de l'île.

Pour son premier différend depuis son admission à l'OMC en 2002, Taiwan avait fait valoir que l'UE violait un accord de 1994 sur les technologies de l'information qui supprime les taxes sur certains produits, notent des médias taiwanais. L'UE continuait d'imposer une taxe de 14% sur les importations d'écrans LCD d'une taille supérieure à 19 pouces.

Les entreprises taiwanaises du secteur économiseront de 162 à 609 millions de dollars par an lorsque la décision entrera en vigueur le 25 décembre, sauf en cas d'appel de l'UE, indiquent des responsables.

"C'est bien sûr une aide énorme pour nos fabricants d'écrans plats, en raison du nombre très élevé des livraisons taiwanaises", a déclaré à Reuters un représentant du ministère des affaires économiques de l'île.

Taiwan avait engagé sa procédure en 2008 avec le Japon et les Etats-Unis.

Ralph Jennings, Philippe Bas-Rabérin pour le service français

 
<p>Taiwan a obtenu gain de cause dans le cadre d'un diff&eacute;rend avec l'Union europ&eacute;enne tranch&eacute; par l'Organisation mondiale du commerce (OMC) concernant les tarifs appliqu&eacute;s aux &eacute;crans plats &agrave; cristaux liquides (LCD). /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann</p>