Verizon enregistre une perte trimestrielle

vendredi 23 juillet 2010 17h15
 

NEW YORK (Reuters) - Verizon Communications a enregistré une perte trimestrielle en raison d'une charge de 2,3 milliards de dollars liée à des suppressions de postes, mais la croissance de sa clientèle dans le sans fil et ses marges sur la téléphonie fixe ont été meilleures que prévu par certains analystes.

Vers 15h50 GMT le titre bondissait de 3,94% alors que Wall Street était en légère hausse (+0,29%) au même instant.

Verizon Wireless, sa coentreprise avec Vodafone, a enregistré l'arrivée de 665.000 nouveaux clients payants contre 570.000 attendus en moyenne par les analystes interrogés par Reuters.

"Au premier abord, il semble que les choses aillent dans la bonne direction", estime Chris Larsen, analyste chez Piper Jaffray. Les réductions de coûts semblent aider davantage que prévu les marges de l'activité de téléphonie fixe, ajoute l'analyste.

Chris Larsen souligne ainsi que la marge de cette activité est ressortie à 22,7%, alors qu'il avait anticipé 22%.

Verizon a cependant publié une perte de 198 millions de dollars (154 millions d'euros), soit sept cents par action, alors qu'un an plus tôt le groupe était bénéficiaire à hauteur de 1,48 milliard de dollars (52 cents par titre) pour la même période.

Hors exceptionnels, Verizon affiche un bénéfice de 58 cents par action, alors que les analystes du consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipaient un profit de 56 cents par titre.

Le groupe, qui devrait enregistrer 11.000 départs volontaires, a également dégagé un chiffre d'affaires en baisse de 0,3%, à 26,77 milliards de dollars, à cause notamment d'un ajustement de 268 millions de dollars de recettes précédemment comptabilisées liés à l'activité sans fil.

En prenant en compte les produits prépayés, Verizon Wireless affiche un solde positif entre départs et arrivés de 1,4 million de clients.

A titre de comparaison, son principal concurrent AT&T a enregistré un solde positif de 1,6 million de clients sur la même période.

Sinead Carew, Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Nicolas Delame

 
<p>Verizon Communications a enregistr&eacute; une perte trimestrielle en raison d'une charge de 2,3 milliards de dollars li&eacute;e &agrave; des suppressions de postes, mais la croissance de sa client&egrave;le dans le sans fil et ses marges sur la t&eacute;l&eacute;phonie fixe ont &eacute;t&eacute; meilleures que pr&eacute;vu par certains analystes. /Photo d'archives/REUTERS/Rick Wilking</p>