Nokia Siemens rachète l'activité de réseau de Motorola

lundi 19 juillet 2010 14h47
 

HELSINKI (Reuters) - Nokia Siemens Networks (NSN) va racheter l'activité d'équipements de réseau de Motorola pour 1,2 milliard de dollars (926 millions d'euros), mettant ainsi la main sur un bastion du marché nord-américain et récupérant la deuxième place du marché des équipements de mobile.

Cette opération doit permettre à NSN, une coentreprise détenue à 50% par Nokia et à 50% par Siemens, de dépasser Huawei, après avoir échoué à remporter deux enchères importantes pour des actifs du groupe canadien en faillite Nortel.

Ericsson et Ciena avaient remporté les deux enchères en question en payant l'équivalent de 0,57 fois le chiffre d'affaires des activités de Nortel.

L'acquisition de l'activité de Motorola par NSN se fait pour sa part sur la base d'un multiple de 0,32 fois son chiffre d'affaires.

NSN a dit que son acquisition serait financée par avec ses liquidités actuelles et des accords de financement.

Motorola a de son côté annoncé qu'environ 7.500 employés seraient transférés de son activité d'infrastructure de réseau sans fil vers NSN.

Cette opération devrait aider la coentreprise sur le marché nord-américain alors que son activité dans la région a reculé de 9% au premier trimestre, à 153 millions d'euros, soit seulement 6% de l'ensemble du chiffre d'affaires du groupe.

"C'est la tentative de la dernière chance pour gagner des parts de marché aux Etats-Unis, après le double échec sur le rachat des activités CDMA et Metro Ethernet de Nortel", souligne Earl Lum, d'EJL Wireless.

"L'intégration du personnel, des usines de fabrication et de la logistique vont se révéler difficile en plus des différences de culture d'entreprises", prévient-il.

Vers 11h50 GMT, Nokia gagnait 1,26% à Helsinki pendant que Siemens cédait 0,18% à Francfort. En avant-Bourse, Motorola prenait 5,1% à 7,88 dollars.

Tarmo Virki, Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Nicolas Delame

 
<p>Nokia Siemens Networks (NSN) va racheter l'activit&eacute; d'&eacute;quipements de r&eacute;seau de Motorola pour 1,2 milliard de dollars (926 millions d'euros), mettant ainsi la main sur un bastion du march&eacute; nord-am&eacute;ricain et r&eacute;cup&eacute;rant la deuxi&egrave;me place du march&eacute; des &eacute;quipements de mobile. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle</p>