Telefonica renonce à l'offre sur l'opérateur brésilien Vivo

dimanche 18 juillet 2010 15h42
 

par Nigel Davies

MADRID (Reuters) - Telefonica a renoncé samedi à son offre sur la participation de Portugal Telecom dans Vivo, refusant la demande de délai supplémentaire de son partenaire portugais et ouvrant la voie à une bataille judiciaire sur le sort de l'opérateur mobile brésilien.

Portugal Telecom a demandé à bénéficier de davantage de temps pour finaliser un accord mais l'opérateur télécoms espagnol a perdu patience face à ce nouveau contretemps. Le mois dernier déjà, les actionnaires de PT avaient voté en faveur de son offre de 7,15 milliards sur Vivo mais le gouvernement portugais avait opposé son veto.

"Telefonica annonce que l'offre n'ayant pas été acceptée par le conseil d'administration de PT dans le délai imparti, elle a été abandonnée", précise Telefonica dans un communiqué.

Le refus de Telefonica d'accorder un délai supplémentaire à PT pourrait signifier que l'espagnol a l'intention de racheter le flottant de Vivo sur le marché boursier brésilien mais il devra au préalable demander un arbitrage international pour obtenir la dissolution de Brasilcel, sa coentreprise avec PT qui détient 60% de Vivo, soulignent les analystes.

"CHANTAGE"

"L'arbitrage pourrait prendre quelques mois mais Telefonica a probablement décidé que cette option était préférable à subir le chantage du gouvernement portugais alors que les propres actionnaires de PT ont accepté ce que tout le monde juge être une bonne offre", commente un analyste télécoms à Madrid qui a requis l'anonymat.

Telefonica essaie depuis des années de prendre le contrôle de Vivo, afin de fusionner ce dernier avec Telesp, sa filiale directe de téléphonie fixe au Brésil et ainsi se renforcer sur un marché brésilien en pleine croissance mais marqué par une concurrence féroce.

Vendredi, la réunion du conseil d'administration de Portugal Telecom s'est terminée sans qu'une décision ait été prise sur l'offre de Telefonica. Bien que l'offre de l'espagnol soit jugée généreuse par les analystes, la vente de sa participation dans Vivo amputerait Portugal Telecom de sa seule présence significative à l'étranger.   Suite...

 
<p>Le si&egrave;ge de l'op&eacute;rateur de t&eacute;l&eacute;phonie br&eacute;silien Vivo &agrave; Sao Paulo. L'Espagnol Telefonica a renonc&eacute; samedi &agrave; son offre sur la participation de Portugal Telecom dans Vivo, refusant la demande de d&eacute;lai suppl&eacute;mentaire de son partenaire portugais et ouvrant la voie &agrave; une bataille judiciaire sur le sort de l'op&eacute;rateur mobile br&eacute;silien. /Photo prise le 30 juin 2010/REUTERS/Nacho Doce</p>