Fujitsu veut se développer dans le "cloud computing"

vendredi 9 juillet 2010 12h30
 

TOKYO (Reuters) - Fujitsu, la première SSII japonaise, compte augmenter de 54% cette année ses investissements dans le "cloud computing" (informatique à distance via internet), l'un des segments de l'informatique les plus porteurs.

Le groupe japonais recherche également des partenariats et des acquisitions pour développer son offre de services en ligne, les sociétés de logiciels avec des technologies ou des bases de clientèle fortes étant les premières visées, a dit le président Masami Yamamoto vendredi en conférence de presse.

La troisième SSII mondiale derrière IBM et Hewlett-Packard pense investir 1,1 milliard de dollars dans le cloud computing d'ici à mars 2011 et a pour objectif de porter son chiffre d'affaires sur ce segment à 1.300-1.500 milliards de yens (11,6 à 13,4 milliards d'euros) d'ici l'exercice 2015-2016.

Lors du dernier exercice financier, le cloud computing a généré un CA d'une centaine de milliards de yens.

Sur l'exercice en cours clos le 31 mars prochain, Fujitsu anticipe un doublement du bénéfice d'exploitation à 185 milliards de yens. Il confirme ses objectifs d'un bénéfice d'exploitation de 250 milliards de yens et d'un bénéfice net de 130 milliards de yens en 2011/2012.

Masami Yamamoto a également dit que Fujitsu pouvait générer 150 milliards de yens de cash flow libre à peu près annuellement et que des acquisitions pourraient mobiliser ce cash.

L'action Fujitsu a terminé en hausse de 2,3% à 579 yens, surperformant la progression de 0,5% de l'indice Nikkei.

Sachi Izumi, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Gwénaëlle Barzic

 
<p>Fujitsu, la premi&egrave;re SSII japonaise, compte augmenter de 54% cette ann&eacute;e ses investissements dans le "cloud computing" (informatique &agrave; distance via internet), l'un des segments de l'informatique les plus porteurs. /Photo d'archives/REUTERS/Yuriko Nakao</p>