AT&T et Alcatel-Lucent découvrent un bug affectant l'iPhone 4

mercredi 7 juillet 2010 21h00
 

NEW YORK (Reuters) - L'opérateur mobile AT&T et l'équipementier télécom Alcatel-Lucent ont découvert un défaut de logiciel entraînant une perte de vitesse lors de la transmission de données à partir d'un iPhone 4 ou de certains ordinateurs portables.

AT&T a annoncé mercredi que ce défaut, qu'Alcatel-Lucent s'efforce actuellement de résoudre, affecte moins de 2% des clients de ses services sans fil, l'iPhone 4 étant le seul smartphone utilisant la technologie incriminée.

Ce bug est une nouvelle source d'embarras pour AT&T, distributeur exclusif de l'iPhone aux Etats-Unis, après des problèmes sur le système de commandes en ligne du smartphone.

La semaine dernière, Apple, le constructeur de l'iPhone, avait reconnu que sa quatrième version exagérait dans certains cas la vigueur du signal reçu.

Mark Siegel, porte-parole d'AT&T, a indiqué que le dernier problème en date n'affectait que les appareils utilisant une technologie de transfert de données à haute vitesse, dénommée 3G HSUPA, et ce dans les marchés d'AT&T dépendant de réseaux conçus par Alcatel-Lucent.

Si le transfert de données fonctionne toujours, sa cadence est en revanche limitée à 384 kilooctets par seconde, alors que la capacité potentielle de l'appareil est de 5,67 gigaoctets par seconde, a indiqué Mark Siegel.

La technologie HSUPA est également utilisée par plusieurs des modems d'ordinateurs portables commercialisés par AT&T.

Une porte-parole d'Alcatel-Lucent a indiqué que le groupe espérait pouvoir résoudre le problème rapidement mais n'a pas avancé de délai.

Selon Mary Ward, le bug est apparu après le lancement de l'iPhone 4 en raison de la forte hausse des données transmises. L'appareil lui-même n'est pas en cause, et aucun autre opérateur qu'AT&T n'est affecté, a-t-elle ajouté.

Sinead Carrew. Gregory Schwartz pour le service français, édité par Gwénaëlle Barzic

 
<p>L'op&eacute;rateur mobile AT&amp;T et l'&eacute;quipementier t&eacute;l&eacute;com Alcatel-Lucent ont d&eacute;couvert un d&eacute;faut de logiciel entra&icirc;nant une perte de vitesse lors de la transmission de donn&eacute;es &agrave; partir d'un iPhone 4 (photo). AT&amp;T a annonc&eacute; mercredi que ce d&eacute;faut affectait moins de 2% des clients de ses services sans fil, l'iPhone 4 &eacute;tant le seul smartphone utilisant la technologie incrimin&eacute;e. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Thayer</p>