Google n'orientera plus systématiquement de Chine vers Hong Kong

mardi 29 juin 2010 16h02
 

par Melanie Lee et Emma Graham-Harrison

SHANGHAI/PEKIN (Reuters) - L'américain Google a annoncé qu'il ne redirigerait plus automatiquement les internautes chinois vers un portail non censuré de Hong Kong, dans le but de convaincre le gouvernement chinois de renouveler sa licence d'exploitation en Chine, premier marché mondial de l'internet.

La licence du moteur de recherche vient à échéance mercredi.

"Il apparaît clairement des conversations que nous avons eues avec les responsables du gouvernement chinois qu'ils estiment la réorientation inacceptable, et que, si nous continuons à rediriger les utilisateurs, notre licence de fournisseur de contenu internet (FCI) ne sera pas renouvelée", explique le directeur juridique de Google David Drummond sur son blog, dans un message écrit lundi soir aux Etats-Unis.

"Sans licence FCI, nous ne pouvons pas gérer de site web commercial du type Google.cn. De ce fait, Google deviendrait effectivement noir en Chine."

Désormais, les utilisateurs doivent cliquer sur la page Google.cn pour être redirigés sur le site de recherche de Google à Hong Kong, au lieu d'être automatiquement redirigés.

Google a fermé son site de recherche en Chine il y a trois mois et a commencé alors à réorienter le trafic vers un site de recherche à Hong Kong, non filtré, ce qui a suscité des commentaires acerbes de Pékin. Certains se sont demandés si le groupe américain allait pouvoir rester en Chine.

En janvier, Google avait indiqué qu'il pourrait quitter le pays pour des problèmes de censure des autorités chinoises.

La licence FCI est nécessaire pour tout site web voulant fonctionner en Chine. Elle est renouvelée chaque année par le ministère de l'Industrie et de l'Informatique. Certains dans le secteur soulignent que cette procédure est formelle et qu'il est très rare qu'une licence FCI soit supprimée au moment du renouvellement.   Suite...

 
<p>Le si&egrave;ge de Google Chine, &agrave; P&eacute;kin. Le moteur de recherche a annonc&eacute; qu'il ne redirigerait plus syst&eacute;matiquement les internautes chinois vers la version non censur&eacute;e de sa page d'accueil, bas&eacute;e &agrave; Hong Kong. Google esp&egrave;re ainsi assurer le renouvellement de sa licence d'exploitation en Chine, qui arrive &agrave; expiration mercredi. /Photo d'archives/REUTERS/David Gray</p>