La Turquie épinglée par l'OSCE pour la censure sur internet

mardi 22 juin 2010 18h18
 

VIENNE (Reuters) - L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) invite la Turquie à cesser d'interdire l'accès à plusieurs milliers de sites internet, dont la plate-forme de partage de vidéo YouTube, filiale de Google.

Une loi adoptée en 2007 et amendée par la suite a permis d'interdire l'accès à 5.000 sites au cours des deux dernières années, indique l'OSCE, qui dénonce une atteinte grave à la liberté d'expression et au droit à l'information.

"Je demande aux autorités turques d'abroger les dispositions qui empêchent les citoyens d'être partie prenante de la société de l'information", écrit Dunja Mijatovic, représentante de l'organisation pour la liberté de la presse, dans un communiqué.

La loi incriminée a été adoptée pour restreindre l'accès aux sites pornographiques ou aux contenus jugés dangereux pour les mineurs, mais elle s'applique désormais au-delà de ce périmètre, déplore l'OSCE.

Sylvia Westall, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Gilles Trequesser