10 juin 2010 / 13:45 / dans 7 ans

1000mercis envisage des acquisitions en Europe

par Florent Le Quintrec et Michel Rose

PARIS (Reuters) - 1000mercis, spécialiste de la publicité et du marketing sur les médias interactifs, veut accroître ses ventes à l‘international et réfléchit à des opérations de croissance externe, a déclaré sa P-DG Yseulys Costes lors d‘une interview à Reuters.

La société mise aussi sur la récente ouverture des paris sportifs et des jeux d‘argent en ligne en France pour accroître ses ventes.

“Ce sont des gens qui vont aller chercher des clients”, a-t-elle dit. “On a testé des choses sur le marché anglais, on a un vrai savoir-faire.”

1000mercis, qui compte parmi ses clients BNP Paribas, SFR ou encore EasyJet, a racheté en 2008 la société britannique Ocito dans le marketing sur téléphone mobile, ce qui était sa première opération de M&A. Elle étudie en particulier des entreprises spécialisées dans le domaine de la base de données ou du marketing interactif.

“On regarde des dossiers tout le temps mais le contexte de marché fait que c‘est très dur. On regarde en Europe”, a précisé Yseulys Costes.

Elle a ajouté que, pour l‘instant, il n‘y avait rien de “brûlant” et qu‘aucun mode de financement n’était privilégié.

1000mercis, qui dispose d‘une base de données paneuropéenne de 20 millions d‘adresses email, estime que la crise économique mondiale a conduit les entreprises à mesurer plus finement leur retour sur investissement (ROI), ce qui devrait profiter aux sociétés spécialisées dans le marketing en ligne dont les effets sont plus facilement mesurables.

“Les annonceurs mesurent plus leur ROI et investissent plus sur les médias interactifs, ça c‘est sûr. C‘est cela qui est porteur de croissance. On est très bien positionné pour profiter d‘une reprise sur ce marché-là”, a-t-elle dit.

1000mercis compte accompagner la croissance de son marché même si ses marges risquent d‘en souffrir. L‘exercice 2009 a été marqué par une hausse de 20% de son chiffre d‘affaires mais aussi par un recul de sa marge opérationnelle, qui est passée de 37% à 34% en raison de l‘intégration d‘Ocito.

“J‘ai toujours appris (...) que la maturité des marchés faisait que les marges baissaient. Pourquoi notre marché échapperait à cela? Après on n‘est pas sur des niveaux qui m‘inquiètent”, a dit Yseulys Costes.

Jeudi sur Alternext, le titre 1000mercis cédait 0,99% à 32 euros, pour une capitalisation boursière proche de 100 millions d‘euros. Depuis le début de l‘année, il progresse de 10,3% après une hausse de 70% en 2009.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below