June 8, 2010 / 5:08 PM / 7 years ago

Orange intéressé par un partenariat industriel avec Le Monde

5 MINUTES DE LECTURE

<p>St&eacute;phane Richard, directeur g&eacute;n&eacute;ral d'Orange, a d&eacute;clar&eacute; &agrave; Reuters que l'op&eacute;rateur &eacute;tait int&eacute;ress&eacute; par un partenariat industriel avec Le Monde pour l'accompagner dans sa transition vers les contenus num&eacute;riques. /Photo d'archives/Beno&icirc;t Tessier</p>

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Orange est intéressé par un partenariat industriel avec Le Monde pour l'accompagner dans sa transition vers les contenus numériques, a déclaré à Reuters Stéphane Richard, directeur général de l'opérateur télécoms.

Il a en revanche qualifié de "farfelue" une information du site internet du Point concernant une participation sur ses fonds personnels à la reprise du groupe de presse pour lequel les repreneurs potentiels doivent déposer une offre ferme d'ici vendredi midi.

"Je ne dispose pas du tout de 35 à 40 millions d'euros et cela n'a jamais été à l'ordre du jour", a-t-il lors d'un entretien téléphonique, repoussant également l'idée d'une d'offre conjointe du groupe avec Claude Perdriel, le PDG du Nouvel Observateur.

"S'il y a un projet industriel intéressant à faire entre un groupe de télécoms comme nous et un groupe producteur de contenus comme Le Monde, ce qui est possible, cela nous intéressera de le faire", a-t-il expliqué.

"Si ce n'est pas le cas, ce n'est pas un sujet pour nous : nous ne sommes pas investisseurs dans un groupe de presse ou pour accompagner un projet de reprise", a-t-il ajouté.

Stéphane Richard a fait état d'"échanges" entre Orange et le groupe de presse, sans qu'aucun engagement n'ait encore été signé, précisant que le groupe peut mettre "l'argent nécessaire" pour développer un partenariat.

"C'est un sujet potentiellement intéressant pour nous uniquement sous l'angle industriel et en particulier (sur le fait) d'être le partenaire qui permette d'accompagner ce grand groupe de presse dans son passage au numérique au moment où cela s'accélère beaucoup", a-t-il déclaré, citant l'arrivée de l'iPad d'Apple.

Orange propose, comme ses concurrents, des forfaits pour utiliser la tablette numérique depuis son lancement en France le 28 mai dernier.

Le groupe de presse, qui comprend Le Monde et son site internet, les magazines La Vie, Télérama, Courrier international et Le Monde diplomatique et une filiale imprimerie, est étranglé par les dettes et doit trouver plusieurs dizaines de millions d'euros pour assurer son avenir.

QUATRE CANDIDATS À LA REPRISE DU GROUPE

Claude Perdriel a précisé jeudi dans un mail à Reuters qu'il n'avait pas encore trouvé de partenaire pour une offre sur le groupe de presse et qu'il estimait à entre 90 et 100 millions d'euros le montant nécessaire pour remettre à flots le groupe et rembourser ses dettes.

Le groupe de presse suisse Ringier AG a annoncé mardi renoncer à son offre de reprise du Monde "en raison du délai particulièrement court" imposé par le quotidien français.

Parmi les quatre candidats encore en lice figure un trio composé du banquier de Lazard Matthieu Pigasse, du mécène Pierre Bergé et du fondateur de Free Xavier Niel. Ils devront déposer une pré-offre mercredi à la banque-conseil Calyon.

Un porte-parole d'Espresso a déclaré mardi que le groupe de presse italien n'avait pas encore décidé s'il ferait une offre ou pas.

Le groupe espagnol Prisa, éditeur du quotidien espagnol El Pais qui détient actuellement 15% du Monde SA, s'était dit intéressé, mais s'est refusé à tout commentaire mardi. Les analystes le jugent trop occupé par sa propre recapitalisation pour pouvoir investir rapidement dans celle du Monde, nécessaire d'ici la fin du mois.

Faute de temps pour évaluer les offres, le conseil de surveillance du Monde prévu le 14 juin ne devrait pas pouvoir se prononcer sur le choix du repreneur comme prévu et devra se réunir lors d'une séance extraordinaire quelques jours plus tard.

Lagardère, qui possède 17,27% du Monde, a fait savoir qu'il n'avait pas l'intention de participer à sa recapitalisation.

Avec la contribution de Leila Abboud et de Danilo Masoni à Milan, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below