Contrat pharaonique pour développer la fibre optique en Afrique

mardi 8 juin 2010 16h46
 

PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent a annoncé mardi avoir remporté, dans le cadre d'un conglomérat de 20 entreprises dont France Télécom, un contrat de 500 millions de dollars (420 millions d'euros) pour construire une liaison télécoms sous-marine entre l'Afrique et l'Europe.

La liaison en fibre optique, dont la longueur dépasse 17.000 kilomètres, desservira 23 pays africains grâce à un réseau sous-marin qui permettra de relier Le Cap, en Afrique du Sud, à Penmarch, dans le Finistère.

"Ce réseau mettra à disposition de la Mauritanie, la Gambie, la Guinée-Conakry, la Sierra Leone, le Liberia, Sao Tome et Principe et la Guinée équatoriale pour la première fois une connectivité optiques haut débit de données", explique Alcatel-Lucent dans un communiqué.

France Télécom a de son côté précisé dans un communiqué séparé qu'il prendrait en charge une part de 250 millions de dollars (210 millions d'euros) des investissements prévus pour la construction du câble, qui représentent au total 700 millions de dollars (585 millions d'euros).

L'opérateur télécoms français a indiqué à plusieurs reprises qu'il souhaitait se renforcer dans les pays émergents, et surtout en Afrique et au Moyen-Orient, notamment par des acquisitions.

Marie Mawad, édité par Dominique Rodriguez