Atos Origin renoncerait à déposer une offre sur Worldpay

dimanche 6 juin 2010 18h13
 

PARIS (Reuters) - Atos Origin a décidé de ne pas déposer d'offre sur WorldPay, la filiale de systèmes de paiement de Royal Bank of Scotland évaluée à quatre milliards d'euros, rapporte le journal La Tribune sur son site internet, sans citer de sources.

Le groupe de services informatiques, qui n'a jamais fait de commentaires sur son intérêt supposé pour Worldpay, s'était associé avec CVC Capital Partners et Welsh, Carson, Anderson & Stowe pour préparer une offre.

Des sources proches du dossier avaient dit jeudi que RBS avait retenu six offres pour le rachat de Worldpay et que la banque pourrait en sélectionner bientôt deux ou trois pour le dernier tour d'enchères.

La banque britannique pourrait établir sa sélection dès la semaine prochaine afin de finaliser la cession de Global Merchant Services (GMS), qui fait partie de WorldPay au cours du troisième trimestre, avaient ajouté ces sources.

Outre celle dont faisait partie Atos Origin, les cinq autres étaient le fait de Clayton, Dubilier & Rice (CD&R); American Express et Permira ; Advent International et Bain Capital; Moneris Solutions; et TPG .

RBS, détenu à 84% par l'Etat britannique, doit céder WorldPay et d'autres actifs afin de se mettre en conformité avec les exigences des autorités européennes de régulation qui veulent une contrepartie aux milliards de livres de fonds publics injectés dans la banque au plus fort de la crise financière.

Benoît Van Overstraeten

 
<p>Thierry Breton, P-DG d'Atos Origin. Selon le site internet du journal La Tribune, le groupe de services informatiques a d&eacute;cid&eacute; de ne pas d&eacute;poser d'offre sur WorldPay, la filiale de syst&egrave;mes de paiement de Royal Bank of Scotland &eacute;valu&eacute;e &agrave; quatre milliards d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/St&eacute;phane Mah&eacute;</p>