Un plan pour soutenir l'industrie des semi-conducteurs

jeudi 3 juin 2010 18h44
 

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, annonce un plan d'un à deux milliards d'euros sur cinq ans, dont des centaines de millions de fonds publics, pour soutenir l'industrie des semi-conducteurs.

Dans un entretien publié jeudi sur le site internet du quotidien Les Echos, il ajoute qu'il souhaite un rapprochement entre les acteurs de l'électronique et ceux du logiciel embarqué comme Thales.

"Je suis en mesure de vous annoncer un plan de financement de 1 à 2 milliards d'euros sur cinq ans, dont plusieurs centaines de millions d'euros de fonds publics", déclare le ministre de l'Industrie.

"Mon objectif est que la France devienne l'un des cinq pays leaders du secteur, avec les Etats-Unis, la Corée ou Taïwan", ajoute-t-il.

Une consultation sera rapidement ouverte et l'objectif du gouvernement est de lancer des appels à projet "d'ici à l'été", poursuit Christian Estrosi.

Les fonds publics seront issus du 'grand emprunt' voulu par le président Nicolas Sarkozy pour financer des projets stratégiques.

"Je souhaite un rapprochement entre les acteurs de l'électronique et les grands acteurs du logiciel embarqué comme Thales", poursuit Christian Estrosi. "Il ne faut pas que chacun travaille de son côté. Quand on veut vendre des systèmes intelligents pour l'automobile ou l'aéronautique, il faut proposer ensemble la puce et le logiciel."

Jean-Baptiste Vey, édité par Jean-Michel Bélot

 
<p>Le ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, a annonc&eacute; un plan d'un &agrave; deux milliards d'euros sur cinq ans, dont des centaines de millions de fonds publics, pour soutenir l'industrie des semi-conducteurs. /Photo d'archives/REUTERS/S&eacute;bastien Nogier</p>